John Textor et Jean-Michel Aulas
John Textor et Jean-Michel AulasCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL - L'oeil de Denis Balbir : « Textor ? C'était le bon moment pour lancer les manoeuvres »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur l'arrivée de John Textor comme actionnaire majoritaire à l'OL.

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 Uber Eats

« Alors que l'ASSE tarde à changer de main et à passer sous pavillon américain, l'OL l'a fait la semaine dernière avec l'arrivée de John Textor. Dans ce rachat, il faut souligner la lucidité du président Aulas, qui, avec les départs de Pathé et d'IDG Capital, se retrouvait dans l'obligation d'anticiper l'avenir. Sans Europe, l'OL rentre dans une saison de transition et pour moi, c'était le bon moment de lancer les grandes manœuvres.

« Je ne pense pas qu'on se retrouve dans le même schéma que Bordeaux »

De par la qualité du club, ses infrastructures et son palmarès, l'OL était un projet attractif pour un investisseur. Ils étaient plusieurs à postuler et c'est cet Américain qui a raflé la mise. John Textor, je ne connais pas mais je fais confiance au président Aulas pour ne pas s'être trompé dans le choix des individus. Je pense qu'il a demandé les garanties qu'il faut. Même si Textor a visiblement emprunté de l'argent à un autre Américain pour racheter l'OL, je ne pense pas qu'on se retrouve dans le même schéma que Bordeaux à l'époque de Joe DaGrosa et GACP.

Je reste persuadé que la direction lyonnaise d'aujourd'hui est plus sérieuse que la direction des Girondins à l'époque. Je n'ose pas imaginer que l'OL n'a pas fait d'enquête sur John Textor avant d'entériner son arrivée. Ce projet me semble dans tous les cas moins fragile qu'à Bordeaux où, dès le départ, on a vu des incohérences dans le plan de développement du club et dans la friction avec les supporters. Pour l'instant, les supporters de l'OL sont encore en train de rêver. Laissons-les rêver !

« Aulas a sans doute senti que c'était le moment pour lui de préparer sa succession »

Ce changement est aussi important pour Jean-Michel Aulas qui était fatigué, usé ces derniers mois... Il a sans doute senti que c'était le moment pour lui de préparer sa succession. Il n'était pas obligé de céder ses parts et il le fait malgré tout de manière progressive, en restant PDG pour trois ans. C'est un recul en pente douce mais qui assure une forme de sérénité à l'institution. Je pense que cette transition est plutôt gérée de manière intelligente par Lyon. La venue de Textor est accompagnée d'une augmentation de capital de presque 100 M€ qui va permettre à l'OL de repartir sur de bonnes bases avec un effectif solide et le retour à de grandes ambitions.

Quand on a vécu une année difficile comme Lyon l'an passé, cela s'apparente à un nouveau départ. Fini les distensions internes avec le coach, avec le directeur sportif ! Cette année sans Europe – la première depuis plusieurs décennies – offre le timing parfait pour cette relance. Une vraie page est en train de se tourner dans la Capitale des Gaules avec la possibilité de rêver à un retour vers les sommets à deux ou trois ans. En attendant, c'est bel et bien d'un retour en Europe dont il sera question comme ambition sur cette saison 2022-23. »

La chronique OL de Denis Balbir

Pour Denis Balbir, l'arrivée de John Textor à l'actionnariat est plutôt une bonne nouvelle pour l'OL et pour un Jean-Michel Aulas plus proche que jamais de la fin. Notre consultant ne redoute pas une passation de témoin à la Bordelaise.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.