OL, OM, Stade Rennais, LOSC - L'oeil de Denis Balbir : « La VAR, ça en devient tragi-comique »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL, OM, Stade Rennais, LOSC - L'oeil de Denis Balbir : « La VAR, ça en devient tragi-comique »

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir fait le bilan des clubs français. Retour sur les matchs de mercredi et de jeudi.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs buteurs de la décennie

« Si la victoire du PSG avait permis à la semaine européenne de bien débuter, le bilan est finalement moyen. Mercredi, Lille a concédé sa première défaite de la saison en Ligue des Champions sur la pelouse du RB Salzbourg (1-2). Le LOSC s'est réveillé trop tard. Les Dogues ont été en dedans, ont pris deux penaltys face à une jeune équipe autrichienne.

Maintenant il faut aussi se faire une raison : ce n'est plus le Lille qui a été champion de France. L'équipe a changé, le projet a changé, l'identité a changé... C'était compliqué de repartir en Ligue des Champions avec un nouveau staff, de nouvelles idées et de garder le même niveau de performance. Pourtant, il n'y a pas tout à jeter. Là où ça fait mal, c'est que le Red Bull Salzbourg me paraissait à la portée des Lillois. Après ce LOSC est aussi moins tranchant. Le bon exemple, c'est Burak Yilmaz. Il n'est plus aussi décisif, plus dans la même phase que la saison passée. C'est un avertissement mais pas non plus une défaite catastrophique.

« Je comprends la frustration des Marseillais, moins leurs colères »

En Ligue Europa, Monaco aurait pu faire quelque chose de mieux en menant à l'extérieur face à la Real Sociedad (1-1). Lyon a fait le boulot contre Brondby (3-0) et Marseille a manqué une occasion de s'imposer face à Galatasaray (0-0). On va dire que l'autre belle performance du reste de la semaine après PSG – Manchester City, c'est surtout la victoire de l'OL. Bien sûr, ce n'était pas un cador européen en face mais quand il y a le parfum de l'Europe. Lyon a cette culture pour répondre présent. Les hommes de Peter Bosz ont fait le travail malgré de nombreux absents et pris une bonne option sur la qualification.

A contrario, l'OM s'est compliqué la vie avec son match nul au Vélodrome. Avec une victoire à domicile et un nul à l'extérieur, Marseille serait rentré dans le parcours d'une équipe en route pour la qualification. Là, c'est un peu plus dur même si, pour moi, la star du match c'est surtout la VAR... Et cela en devient tragi-comique ! Pour moi, il y a un contact dans la surface de réparation et c'est penalty indiscutable. Je ne comprends même pas comment on peut revenir dessus après avoir vu 20 ralentis et comment certains commentateurs peuvent penser qu'il n'y a rien. Je comprends la frustration des Marseillais. Moins leurs colères.

Je trouve que du côté de l'OM, on se perd trop dans ces coups de sang. Heureusement que William Saliba n'est pas allé au bout de son duel avec Diagne sinon ça serait parti en bagarre générale. Pour moi, ça entache un peu la soirée. Avec les jets de fumigènes, l'UEFA va sévir et sanctionner Marseille. C'est vraiment dommage. Au niveau du terrain, Marseille a essayé. J'ai trouvé certains joueurs très en dessous de leur valeur. Oui, Guendouzi a été actif, Saliba a été bon mais à côté de ça, j'ai trouvé le jeune turc Ünder très brouillon, comme paralysé par l'émotion d'affronter Galatasaray. En manquant de réalisme sur ce match, l'OM se place dans l'obligation de réussir sa double confrontation face à la Lazio de Rome sous peine de quitter rapidement l'Europe.

« Rennes me paraît sur la bonne voie »

Pour finir sur la Ligue Europa Conférence, le Stade Rennais s'est imposé sur la pelouse du Vitesse Arnhem (2-1) face à son supposé concurrent pour la deuxième place. C'est une excellente performance. Après avoir été proche de battre Tottenham, les hommes de Bruno Genesio sont parvenus à enchaîner. Rennes a le potentiel pour aller loin dans la compétition. Ce qu'il manque, c'est un peu de régularité. Ils sont capables de mettre des cartons comme face à Clermont puis d'être en difficulté. Là, ils ont montré deux visages mais se sont imposés et c'est le principal. Cette équipe a de la profondeur de banc. Elle est construite pour briller en L1 et en Europe. Bruno Genesio connait l'Europe et parvient à inculquer à ses joueurs ses vertues lyonnaises dans ce genre de compétitions. Cette équipe me paraît sur la bonne voie. »

La chronique Europe de Denis Balbir

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir fait le bilan des clubs français. Cette semaine, il est mi-figue, mi-raisin. Oui, l'OL, Rennes et le PSG ont gagné mais Lille a perdu. Quant à l'OM, il a été victime de l'arbitrage contre Galatasaray et Monaco a été rejoint.