OL, PSG, LOSC – L'oeil de Denis Balbir : «  De Bosz à Galtier en passant par Stéphan et Pochettino... »
Peter Bosz, le nouveau coach de l'OL.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL, PSG, LOSC – L'oeil de Denis Balbir : «  De Bosz à Galtier en passant par Stéphan et Pochettino... »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur la semaine très agitée vécue du côté des bancs de touche.

« La semaine dernière, la valse des coachs s'est accélérée. Comme prévu, Gérald Baticle est arrivé au SCO Angers. Julien Stéphan a été nommé au RC Strasbourg, Peter Bosz à l'OL et Olivier Dall'Oglio devrait l'être dans les prochaines heures à Montpellier. Cela bouge beaucoup sur les bancs et ce n'est pas fini.

Tout d'abord, je tenais à dire que je suis assez content de revoir Julien Stéphan sur un banc. Pour moi, c'est un coach en devenir. Il rejoint Strasbourg, un club bien présidé, serein, avec un beau potentiel de supporters et une belle région de foot. Même s'il va falloir reconstruire une équipe où 9 joueurs arrivent en fin de contrat, tous les paramètres sont réunis pour qu'il permette au Racing de vivre une saison moins compliquée que la précédente. Il y a du travail mais il y a de l'espoir. Julien Stéphan est un très bon constructeur et il aura un œil avisé sur les jeunes talents à incorporer.

A Lyon, on a choisi Peter Bosz. Après la passe d'armes Rudi Garcia – Juninho, que j'avais trouvé assez pathétique, il fallait aller de l'avant. L'arrivée du Néerlandais va permettre de faire table rase. Je me rappelle de Peter Bosz lors de cette folle demi-finale de Ligue Europa vécue par l'OL contre l'Ajax. Je me rappelle aussi de l'ancien joueur qu'il était à Toulon. Même si Lyon choisit un étranger, Jean-Michel Aulas a misé sur quelqu'un qui parle la langue. Quelqu'un qui arrive avec un projet de jeu séduisant. Peter Bosz est un entraîneur porté sur l'offensive. Il peut faire quelque chose à Lyon, dans un club attractif, qui a de la matière chez les jeunes et qui va disputer la Ligue Europa. Dans le choix de Peter Bosz, le plus important c'est l'envie. On a senti dès sa première conférence de presse son bonheur d'être là et sa volonté de travailler de concert avec Juninho. Ce n'est pas un excité. Il dégage du calme, de la sérénité, de l'envie de construire... Cela me paraît un choix pertinent.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« Galtier ? Peut-être qu'il s'y retrouvait davantage avec les Aiglons... »

« Galtier ? Peut-être qu'il s'y retrouvait davantage avec les Aiglons... »
Christophe Galtier (LOSC) est attendu à Nice...Credit Photo - Icon Sport

Après, on le sait, le choix de Peter Bosz à l'OL s'est aussi fait parce que Christophe Galtier a privilégié Nice. Est-ce une surprise ? Non. Galtier connait Lyon. Il a été l'adjoint d'Alain Perrin. Il a eu l'occasion de discuter du projet avec le président Aulas et Juninho... Je me demande à quel point le paramètre « Lyon - Saint-Etienne » a joué sur son refus. J'ai envie de me dire que Christophe Galtier, qui était très populaire, aimé et respecté à l'ASSE, n'a pas eu l'envie de casser ça. Même si on est dans le foot business et que quelqu'un comme Rudi Garcia n'a pas hésité à passer de l'OM à l'OL, je veux y croire. Je pense pouvoir y croire.

Après, Christophe Galtier peut aussi avoir tout simplement préféré le projet niçois. Il y a des arguments par rapport à la fibre du Sud, par rapport au fait qu'il soit lié avec quelqu'un du club et que ce soit quand même un gros projet avec Ineos. On le sait : Christophe Galtier aime construire. Peut-être qu'il s'y retrouvait davantage avec les Aiglons et qu'il avait davantage les clés en main. Maintenant ce n'est pas encore signé. Christophe Galtier est sous contrat avec Lille et même si je n'imagine pas Olivier Létang retenir à tout prix son coach, il faudra quand même qu'un accord soit trouvé entre le LOSC et Nice. Je ne pense pas que Galtier et Létang iront au bras de fer mais cela peut encore durer un peu...

« Le cas Pochettino ? A la fois curieux et inquiétant »

« Le cas Pochettino ? A la fois curieux et inquiétant »
Mauricio Pochettino restera-t-il au PSG ?Credit Photo - Icon Sport

Pour finir sur la valse des coachs, parlons d'un point chaud plus surprenant : le PSG. Si Paris souhaite le garder, Mauricio Pochettino semble déjà tenté par un départ six mois après son arrivée. C'est assez bizarre de voir ça l'année où Thomas Tuchel et Unai Emery, les deux anciens coachs du PSG, remportent la Ligue des Champions et la Ligue Europa... Ce qu'on peut déjà constater, c'est que tous les entraîneurs en place à Paris ont un problème avec Leonardo. Au lieu de fédérer, le directeur sportif brésilien semble davantage diviser...

Après, on ne sait pas tout. Peut-être que Pochettino n'a pas eu les garanties suffisantes à Paris ? Est-ce qu'il a senti des réticences chez les joueurs pour appliquer ses consignes ? La déception de la Ligue des Champions n'a-t-elle pas marqué davantage les esprits qu'on ne le croit ? Ce qui se passe avec Mauricio Pochettino est assez curieux et à la fois inquiétant. On parle quand même d'un ancien joueur du PSG, attaché à ce blason... On présente beaucoup le PSG comme l'égal des mastodontes européens mais je n'ai pas vu au Bayern, à Manchester City ou au Real Madrid la même instabilité au niveau des bancs. »

Pour résumer

Cette semaine, plusieurs coachs ont été nommés en L1 et d'autres s'apprêtent à bouger. Denis Balbir donne son avis sur tout.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz