André Villas-Boas suivi par Pablo Longoria
André Villas-Boas suivi par Pablo LongoriaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM – L'oeil de Denis Balbir : « Si Marseille se passe d'un joker, c'est un coup de poker »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant disserte sur le Mercato de l'OM et la tentation de prendre un joker en latéral droit.

« Pour Marseille, on s'attendait à un Mercato d'été difficile. Le club n'avait pas d'argent et n'a pas pu faire tout ce qu'il a voulu dans le sens des départs comme des arrivées. Si on en était resté à la situation à cinq jours de la fin du marché, André Villas-Boas aurait été content. Maintenant il y a eu une fin de Mercato spéciale avec les départs de Bouna Sarr (Bayern Munich) et Maxime Lopez (Sassuolo) pour la venue en prêt de Michaël Cuisance (Bayern). Je pense que l'OM n'a pas pu se renforcer comme il l'aurait fallu. On a assisté à quelques paris mais peu de renforts à même de porter qualitativement l'effectif. Financièrement, Marseille reste bancale et il y a quelques manques dans l'effectif.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE
Podcast Men's Up Life
 

« Bouna Sarr au Bayern, une surprise ? Oui et non »

Le départ de Bouna Sarr est-il une surprise ? Oui et non. Oui car à ce poste-là, il me semblait que le Bayern avait déjà l'effectif suffisamment pourvu. Maintenant ce qui n'est pas surprenant c'est de voir Bouna Sarr rejoindre un grand club. On parle quand même d'un joueur très polyvalent, capable de jouer aux avant-postes, dans l'entrejeu ou derrière. Ce sera forcément un bon coup pour son nouveau club. Un moins bon coup pour l'OM qui se retrouve avec le seul Hiroki Sakai pour les trois prochains mois. Est-ce que cela va suffire ou est-ce qu'il faudra avoir recours à un joker rapidement ?

Pour moi, l'idée d'un joker n'est pas saugrenue. Ne serait-ce que pour la santé des joueurs. On le voit : le calendrier commencent à peser, des joueurs se blessent régulièrement. Certains grands noms comme Kévin De Bruyne se plaignent ouvertement de ne pas être écoutés par les instances. A mon sens, avec le retour de la Ligue des Champions, c'est quand même très dangereux de ne partir qu'avec un seul latéral droit. C'est un coup de poker. Maintenant si la direction olympienne pense qu'il est possible d'attendre le Mercato d'hiver pour se renforcer …

« Centonze, ce serait une bonne idée »

En ce moment, on parle de Fabien Centonze (FC Metz). Un joueur que je connais bien et que je suis de près (Denis vit à Metz, NDLR). C'est un bon joueur, très régulier, un excellent contre-attaquant. C'est un peu le profil de Bouna Sarr. Je pense que l'OM voit en Metz un club où on peut se servir sans dépenser trop d'argent. Ce serait une bonne idée. Centonze est un joueur en devenir et il peut franchir un pallier dans un club comme Marseille.

Pour parler d'une arrivée – effective celle-ci - qui m'a quand même séduit, j'ai envie de finir en parlant de Michaël Cuisance, prêté par le Bayern Munich. Certes, il n'est pas très connu en France car il est parti très tôt de Nancy mais cela peut être un vraie bonne pioche. Il va apporter sa polyvalence et son vécu des gros clubs (Borussia Mönchengladbach, Bayern Munich). Il manque peut-être un peu de compétition mais il peut rapidement devenir l'un des leaders de l'entrejeu de l'OM. Avec le départ de Maxime Lopez, qui fait perdre de la vivacité et de la technicité à l'entrejeu, et celui de Bouna Sarr, qui apportait de la polyvalence et du vécu, la venue de Cuisance correspondait à un vrai besoin. Maintenant je ne sais pas si les arrivées de l'été compenseront réellement les pertes ... »

Pour résumer

Pour Denis Balbir, l'Olympique de Marseille serait bien inspiré de compléter son Mercato d'été 2020 par la signature d'un joker à droite de la défense.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.