Pablo Longoria
Pablo LongoriaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM - L'oeil de Denis Balbir : « Une sanction disproportionnée pour Marseille »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de Ligue 1. Retour sur l'interdiction de recrutement prononcé par la FIFA contre l'OM.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

« Samedi, l'OM a été frappé par un coup de tonnerre avec la sanction de la FIFA sur la signature de Pape Gueye à l'été 2020. Cet histoire, héritée de l'ancienne présidence de Jacques-Henri Eyraud, peut clairement empoisonner la vie du club pour les prochaines saisons. C'est vraiment révoltant car l'OM avait changé en bien depuis un an avec la nomination de Pablo Longoria à la présidence opérationnelle. Cela pénalise une nouvelle direction qui travaille sérieusement, en collaboration directe avec le staff technique.

Le temps que la FIFA a mis pour juger l'affaire frappe aujourd'hui un club qui a su rentrer dans les clous. L'injustice se situe d'abord là. Maintenant l'OM a fait appel et cela devrait être suspensif. Cela devrait – le conditionnel est toujours de mise - permettre de gagner un peu de temps. En faisant ça, l'OM peut encore espérer avoir un dernier Mercato en été. Sans certitude pour autant. En tout cas on peut compter sur les avocats de l'OM pour se battre et tenter de trouver des solutions pour qu'à minima cette sanction disproportionnée soient abaissée.

« Régler les questions urgentes avant que la sanction ne soit appliquée »

Reste que cette sanction, si elle est appliquée, change déjà les plans de l'OM en matière de Mercato. L'objectif va désormais être de régler les questions urgentes avant que la sanction ne soit appliquée. Si possible dès cet hiver pour s'éviter des mauvaises surprises. Même si les moyens ne sont pas forcément là, il va falloir anticiper. Jorge Sampaoli l'a dit et on est aussi allé dans son sens : Marseille a vraiment besoin d'étoffer son effectif... Ne serait-ce que pour anticiper certains départs programmés (Kamara, Saliba, Caleta-Car, Harit, etc.) et pour améliorer encore un peu plus le secteur offensif au delà de la simple arrivée de Cédric Bakambu devant.

« Le plus embêtant, ce n'est pas l'interdiction mais l'amende »

Certains s'inquiètent pour l'avenir du club. Je n'en fais pas partie. Je pense que l'OM a finalement un bon coup à jouer. La sanction de la FIFA est une forme de pression dont il faut tirer le positif. Certes, l'OM ne pourra plus ajuster son effectif d'ici quelques mois. J'ai souvent fait l'éloge de la stabilité à longueur de chroniques. Je pense qu'une équipe qui se construit sans trop bouger ne peut que progresser.

Pour moi, le plus embêtant pour l'OM n'est pas l'interdiction de recrutement à venir : c'est l'amende de 2,5 M€. Je trouve que c'est quand même très cher payé pour avoir fait signer un joueur (Pape Gueye) qui était libre et que Marseille n'aurait sans doute pas pris s'il avait dû discuter d'un transfert avec Watford. Avec ces 2,5 M€, l'OM aurait pu recruter un joueur. Aujourd'hui, à part peut-être le PSG, personne en France ne peut cracher sur une telle somme d'argent. Il va falloir bricoler encore plus intelligemment et plus vite que prévu ».

La chronique OM de Denis Balbir

Denis Balbir revient sur le coup de tonnerre qui a frappé l'OM avec l'interdiction de recrutement prononcé par la FIFA après la plainte de Watford sur le dossier Pape Gueye. Une sanction que notre consultant estime injuste pour la direction en place.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.