OM – OL / L'oeil de Denis Balbir : « Ce n'est pas l'arbitre qui marque les buts »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM – OL / L'oeil de Denis Balbir : « Ce n'est pas l'arbitre qui marque les buts »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur l'Olympico OM – OL (1-1) et ses polémiques arbitrales.

Zapping But! Football Club Top 10 : les contrats de sponsoring maillots les plus lucratifs

« Dimanche soir, c'était l'Olympico entre l'OM et l'OL. Un match qui s'est soldé par un score de parité (1-1) et des polémiques arbitrales entretenues du côté Lyonnais. La VAR et l'arbitrage feront toujours parler tant que les règlements seront sujets à interprétations. Notamment concernant les articles de loi sur les mains. Dimanche, il y a eu une main lyonnaise (Paqueta) sifflée, une main marseillaise (Nagatomo) pas sifflée... Le problème va au delà de ce match.

Je comprends qu'il puisse y avoir de la frustration à l'OL mais les Gones doivent aussi s'en prendre à eux-mêmes pour ce résultat. A 0-1 et même lors de l'infériorité numérique, les Lyonnais auraient pu tuer le match pour s'éviter des polémiques. Dans sa dynamique actuelle, Marseille ne fait pas vraiment peur. L'OM compose avec un Florian Thauvin assez pitoyable, avec un Michaël Cuisance hors de propos...Cette équipe ne tient vraiment que sur son exemplaire gardien Steve Mandanda, sur les intermittences de Dimitri Payet et sur la promesse de certains jeunes comme Gueye ou Kamara. Au niveau des ambitions et de l'effectif, Lyon est quand même censé être bien supérieur à l'OM. L'arbitre peut donner des penaltys mais il ne marquera pas des buts.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« La sortie de Juninho m'a fait sourire après le match »

La sortie de Juninho m'a fait sourire après le match. Quand on commence en disant qu'on ne veut pas critiquer l'arbitre, généralement ça part mal... Là, le Brésilien a carrément fait un chapitre dessus pour dénoncer une cabale arbitrale cette saison. Il ne faut pas exagérer. Même s'il a listé quelques oublis sur certains matchs cette saison, la ligne de défense de Juninho ne paraît pas recevable. Ce qui l'est, c'est que Lyon a joué très bien pendant une demi-heure et s'est arrêté ensuite.

Du côté de l'OL, il faut savoir relativiser. Ce point pris à l'extérieur n'est pas un mauvais résultat. Si en début de saison certains avaient dit qu'après 27 journées Lyon serait à trois points du leader et viendrait chercher un point au Vélodrome, tout le monde aurait signé. Ce n'est pas un résultat catastrophique ni la fin des ambitions lyonnaises en Ligue 1. En tout cas, il ne faut pas se fier aux déclarations buzz d'avant-match (Pape Gueye notamment), ce n'est pas au Vélodrome qu'un éventuel titre de champion de l'OL se perdra...

Avec le retour de Monaco, la course au titre s'est compliquée pour l'OL mais aussi pour Lille. Désormais, ils sont quatre - et comme je l'ai souvent dit à longueur de chroniques - l'ASM est pour moi l'équipe la mieux armée pour créer la surprise. Contrairement à Lyon ou à Lille, ils n'ont aucune pression et un effectif hors du commun. Je mets une pièce sur eux. Ils sont moins attendus que l'OL, le LOSC ou le PSG. »