Credit Photo - Montage But! Football Club / Photos Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM, PSG, Stade Rennais, FC Nantes - L'oeil de Denis Balbir : « Les Canaris, seule ombre au tableau d'une belle semaine européenne »

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir décrypte l'actualité des clubs français. Cette semaine, notre consultant avait plutôt le sourire.

Zapping But! Football Club LOSC, OL, Monaco, OM : Top 10 des ventes de L1 vers la Premier League

« 4 victoires, 1 nul, 1 défaite. D'une journée de phase de groupe à l'autre, on est un peu dans les montagnes russes. Après les défaites en Azerbaïdjan ou contre le champion de Hongrie, les clubs français nous ont sorti une belle semaine en Coupe d'Europe. A mi-parcours dans cette phase de groupe, toutes nos équipes sont encore en course pour la qualification et c'est ce que je retiens.

La semaine avait idéalement démarré avec un sursaut de l'OM en Ligue des Champions. Dans un stade vide, les Phocéens ont facilement battu le Sporting (4-1) et se sont remis la tête à l'endroit avant la phase retour. Pour les hommes d'Igor Tudor, c'était important de gagner pour ne pas retomber dans les habituels travers et les regrets en Ligue des Champions. Après un temps de mise en route, le projet marseillais commence à prendre à tous les niveaux.

« Malgré la déception de Benfica, le PSG reste la locomotive du foot français »

A Benfica, on savait que ce serait difficile pour le PSG. On a eu le match qu'on attendait mais pas forcément le résultat puisque les protégés de Christophe Galtier ont été accrochés (1-1). Non, Paris ne gagnera pas tous ses matchs en Ligue des Champions. Parfois, il y aura des oppositions comme à Lisbonne mais j'ai quand même envie de retenir pas mal de points positifs. Par moment, on a vu des séquences magnifiques entre les trois de devant, avec Marco Verratti derrière pour piloter le jeu, avec Gianluigi Donnarumma qui a sans doute fait son meilleur match depuis son arrivée en France... Malgré la déception du nul à Benfica, le PSG reste sans conteste la locomotive européenne du foot français.

« Rennes et Monaco, même combat »

En Ligue Europa et en Ligue Europa Conférence jeudi soir, c'était plutôt pas mal pour la Ligue 1. Face à une équipe du Dynamo Kiev accrocheuse, Rennes a fait le travail (2-1). Les Bretons retrouvent des sensations. Hier, on a pu voir que la formation rennaise se portait bien avec le but décisif du prometteur Désiré Doué. Au delà ça, on a vu une grosse cohésion, un entraîneur – Bruno Genesio – qui sait ce qu'il fait en Coupe d'Europe. Le Stade Rennais tourne bien en ce moment. Il en va de même pour l'AS Monaco qui retrouve un Wissam Ben Yedder décisif (doublé) et qui a facilement battu les turcs de Trabzonspor (3-1), revenant dans la course à la qualification.

Pour Nice, la victoire fut plus laborieuse sur la pelouse de Slovacko (1-0) mais c'est une victoire quand même et elle replace les Aiglons, toujours invaincus en C4 (2 nuls, 1 victoire), dans l'optique de la qualification. Les hommes de Lucien Favre sont encore loin d'avoir trouvé leur rythme de croisière, que ce soit en Ligue 1 ou en Europe, mais on devrait pouvoir compter sur eux plus tard dans la saison.

« A Nantes, si le mental lâche... »

Finalement, la seule ombre au tableau a été la défaite de Nantes en soirée à Fribourg (0-2). Une défaite logique qui complique un peu la donne dans cette phase de groupe. En ce moment, les Canaris ont un peu toujours les mêmes problèmes. Comme à Qarabag, comme contre Monaco dimanche, les soucis défensifs récurrents et les erreurs plombent l'équipe. Offensivement, Nantes ne parvient pas non plus à convertir ses occasions. Physiquement, on sent également que l'équipe commence à tirer la langue. La seule bonne nouvelle au FCN, c'est que, malgré ses soucis d'équilibre, la direction croit toujours en Antoine Kombouaré. Dimanche, Nantes joue un derby important à Rennes. Il ne faudra pas se rater sous peine de glisser dans la zone dangereuse en Ligue 1. Déjà à la traîne en Europe, les Canaris peuvent sérieusement se compliquer la vie. Si le mental lâche, la situation peut devenir encore plus problématique. »

La chronique Europe de Denis Balbir

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir décrypte l'actualité des clubs français. Cette semaine, notre consultant avait plutôt le sourire. Seule déception : la défaite de Nantes à Fribourg et les erreurs des Canaris qui se répètent.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.