La joie des Marseillais, seule image positive des Français hier soir...
La joie des Marseillais, seule image positive des Français hier soir...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Marseille a les cartes en main, Rennes victime de sa naïveté »

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir décrypte l'actualité des clubs français. Retour sur le jeudi compliqué des formations de Ligue 1 en Ligue Europa et Ligue Europa Conférence.

Zapping But! Football Club Top 10 : Les pires transfert du football européen

« La journée de jeudi a été difficile pour les clubs français. Si l'OM a battu Bâle (2-1), les Phocéens sont loin d'être qualifiés. La chance de l'équipe de Jorge Sampaoli, c'est que les buts inscrits à l'extérieur ne comptent plus. Il ne faudra pas perdre en Suisse la semaine prochaine - dans un match où l'OM devra faire sans Dimitri Payet (suspendu) – mais ça me semble jouable. Même s'il manquera un gros atout offensif, les Olympiens sont quand même relativement solides défensivement et peuvent compter sur un Steve Mandanda qui répond toujours présent lors des matchs européens. Pour moi, l'OM a les cartes en main pour accéder aux quarts de finale de cette Ligue Europa Conférence.

Toujours dans cette compétition, Rennes s'est mis en difficulté en allant perdre 2-0 à Leicester City. Une défaite imputable à sa naïveté. Les Bretons n'ont pas été inférieurs à leurs adversaires mais ils se sont faits déborder deux fois par les Foxes à des moments-clés. Notamment à la 93e minute avec ce but d'Iheanacho. A 1-0, cela aurait été plus facile d'y croire mais ce but change pas mal la physionomie du match retour. Après, il y a encore un match au Roazhon Park et je n'enterrerais pas encore les Rennais. Si Rennes est encore jeune sur la scène européenne, Bruno Genesio a l'expérience de ce genre de match. Il dispose d'un effectif de grosse qualité – l'un des meilleurs de France – et peut-être qu'il trouvera la clé pour retourner cette double confrontation. Avec l'appui du public, il faudra marquer très vite pour faire douter Leicester mais pourquoi pas ? Cela me paraît faisable.

« Pour Lille, Rennes, Monaco, il reste des matchs retours »

En Ligue Europa, l'AS Monaco est la grosse déception de la semaine. Au lendemain de la victoire de l'OL à Porto (1-0), on pensait le club du Rocher en capacité de faire quelque chose à Braga. Cela n'a pas été le cas (2-0 pour les locaux). Les Monégasques ont pêché défensivement en encaissant un but très tôt face à un adversaire beaucoup plus valeureux et enthousiaste. La charnière centrale a pris l'eau, l'équipe n'a pas eu le sentiment de révolte escompté et cela fait un différentiel de deux buts à récupérer. Est-ce impossible ? Je ne crois pas... Braga reste une équipe jeune et si Monaco ne pourra pas compter sur le public de Louis II pour le porter, il y a quand même des individualités suffisantes dans cette équipe pour renverser le score et aller au moins aux prolongations.

Peut-être que dans une semaine, on sera passé de six clubs français encore en lice dans toutes les compétitions européennes à seulement un ou deux mais il faut garder la tête froide. Oui, ce scénario serait un coup dur pour le football français. Surtout que le PSG, qui est censé être la locomotive de Ligue 1, est déjà sorti. Paris était la vitrine, Paris était l'espoir après le match aller face au Real Madrid mais maintenant il faut s'accrocher à ceux qui restent en course. Pour Lille, Rennes, Monaco, il reste des matchs retours. Pareil pour l'OL et l'OM qui devront encore assurer jeudi prochain. Ne versons pas encore dans le pessimisme. La saison européenne des clubs français n'est pas encore terminée. »

Pour résumer

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir décrypte l'actualité des clubs français. Retour sur le jeudi compliqué des formations de Ligue 1 (OM, Stade Rennais et Monaco) en 8e de finale aller de Ligue Europa et Ligue Europa Conférence.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.