OM, Stade Rennais, PSG – L'oeil de Denis Balbir : « le foot français déprime autant que sa population »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM, Stade Rennais, PSG – L'oeil de Denis Balbir : « le foot français déprime autant que sa population »

Chaque jeudi, au lendemain des matches de nos représentants en Ligue des Champions, Denis Balbir fait le point. Retour sur la semaine qui a vu les victoires de l'OM et du PSG et l'élimination du Stade Rennais.

« Cette semaine européenne aurait pu être mieux pour les clubs français. Elle aurait aussi pu être pire. La bonne nouvelle est venue de Marseille, qui a mis fin à 13 défaites consécutives en Ligue des Champions en battant l'Olympiakos (2-1). Sur la dernière journée, l'OM a encore sa carte à jouer pour la place en Ligue Europa même si ça ne dépend pas que d'eux. Il faudra faire un résultat à Manchester City, qui est déjà qualifié, et espérer des Grecs qu'ils ne fassent pas au moins aussi bien qu'eux à l'occasion de la réception du FC Porto.

Même si c'est délicat de voir compter sur les autres pour figurer en Europe, l'OM a quand même donné satisfaction mardi. Cela faisait tellement longtemps que ce club n'avait plus gagné ni même marqué en Europe, que ses cadres n'avaient plus répondu présents sur un match important... Dans la configuration actuelle, avec la crise sanitaire et l'absence de public au Vélodrome, ce serait un moindre mal d'être reversé en Ligue Europa. Ce sera dur forcément mais pourquoi pas ? Il ne faut pas cracher sur la Ligue Europa. Cette compétition peut rapporter un peu d'argent supplémentaire et, vu l'état de ses finances, l'OM en aurait bien besoin. En C1, Marseille ne s'est pas donné les moyens, n'avait pas le talent pour bien figurer aussi. Mais ce serait quand même rageant de rater de la Ligue Europa...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Rennes, la mauvaise surprise de cette 5e journée »

Concernant le Stade Rennais, il n'y a désormais plus rien à espérer de la réception du FC Séville lors de la dernière journée. En perdant à Krasnodar (0-1), les Bretons ont fait une croix sur la Ligue Europa à cause du goal-average direct. C'est dommage mais cela va malheureusement dans la dynamique actuelle. Les hommes de Julien Stéphan sont dans une spirale négative avec un seul succès en 12 matches. Ce qui se passe à Rennes est catastrophique. Il y a des blessés, des choses à régler en interne...

Rennes est pour moi la mauvaise surprise de cette 5e journée. Même s'ils étaient dans un groupe difficile avec Chelsea et Séville, je pensais quand même qu'ils seraient en mesure d'accrocher la troisième place. Les Rouge et Noir bénéficiaient d'un effectif pléthorique, avec de la qualité de toutes les lignes. Je les voyais comme un outsider du PSG en Ligue 1 et, même s'ils étaient en apprentissage en Ligue des Champions, je les pensais capable de déranger un peu plus les adversaires de son groupe. Sortir de toutes les Coupes d'Europe de manière assez sèche, avec certains scores lourds, c'est un peu inquiétant.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

« Marquinhos, Neymar, héros de Manchester »

Enfin, du côté du PSG, on a su répondre présent en allant gagner sur la pelouse de Manchester United (3-1). On a enfin vu un Marquinhos à son vrai poste. Même si c'est un joueur qui ne fait pas de bruit et dont on parle peu, le Brésilien est quelqu'un sur qui Paris peut vraiment compter dans les grands rendez-vous. C'est quand même dommage de ne se rendre compte que maintenant que la vraie charnière centrale du PSG doit être Marquinhos – Kimpembe. On ne peut pas vraiment dire que ces deux joueurs sont arrivés il y a trois jours... L'autre satisfaction, c'est d'avoir eu un Neymar Jr en feu dans un match décisif. C'est ce qu'on demande aux grands joueurs : briller quand les choses sont indécises.

Si le PSG n'est pas encore à 100% qualifié, il y a de fortes chances quand même. La semaine prochaine, Manchester ira à Leipzig pour aller chercher sa qualification quand Paris rencontrera une équipe turque démobilisée. C'est quasiment fait. Cela aura été fait dans la douleur, avec une infirmerie pleine, des coachings pas toujours compréhensibles mais des joueurs qui auront réussi à redresser la barre. La seule petite déception, c'est d'avoir un Kylian Mbappé en dedans actuellement.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« Inquiétant pour l'indice UEFA »

La France du foot a déjà perdu un représentant (Rennes), probablement deux voire trois avec Nice et l'OM. Peut-être qu'on n'aura que le PSG et le LOSC au printemps. On peut s'inquiéter pour l'indice UEFA. Plus on perd d'équipes, plus l'indice baisse. La saison 2020-21 s'annonce morose pour la Ligue 1. J'ai l'impression qu'on revient des années en arrière où le foot français allait en Europe en se demandant si ce serait une valise ou s'il y allait avoir un miracle avec une épopée pour masquer la médiocrité ambitante. Avec tout ce qui se passe au niveau financier et sanitaire, ce n'est pas vraiment le bon moment pour plonger. Malheureusement, c'est ce qui est en train de se passer. Le foot français déprime autant que sa population. Un travail de longue haleine attend notre football pour redresser la barre. »