Gianluigi Donnarumma
Gianluigi DonnarummaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG - L’œil de Denis Balbir : « Donnarumma n’a plus sa place de numéro 1 à Paris »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Après Le Havre - PSG, notre consultant relance la guerre des goals à Paris.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

« Dimanche, le PSG s’est imposé au Havre (2-0) avec le jeune Arnau Tenas pour finir dans les buts à la place de Gianluigi Donnarumma exclu. Pour moi, cela rouvre le débat sur le gardien de Paris. N’étant pas un grand fan de Donnarumma, j’ai aimé la prestation de son jeune remplaçant espagnol. Keylor Navas – qui devrait être le titulaire à mes yeux – étant absent, Tenas a eu sa chance et il l’a saisi.

La fiche du PSG sur But! Football Club

« Donnarumma ? Parfois quand il sort, les fils se touchent… »

Au stade Océane, Donnarumma a fait une Donnarumma. Du haut de ses deux mètres, on s’extasie de ses réflexions sur la ligne mais un gardien ça ne peut pas être que ça aujourd’hui ! Oui, il a de l’envergure. Oui, il fait quelques bons matchs de temps en temps. Encore heureux pour un international A italien. Mais, parfois, quand il sort, les fils se touchent… Comment on peut sortir comme ça ? C’est kamikaze, ridicule et dangereux ! Dimanche, Donnarumma aurait pu coûter des points à Paris. Comme il en avait déjà coûté en Ligue des Champions il y a deux ans en offrant à Benzema et au Real Madrid une qualification cadeau…

Je pense sincèrement qu’en interne, Gianluigi Donnarumma doit commencer à agacer. De mon côté, ça fait longtemps que c’est le cas. Dès le départ, j’avais expliqué à longueur de chroniques que Paris n’avait pas besoin de lui et que Keylor Navas était meilleur. Le PSG a voulu le promouvoir. Qu’ils se débrouillent avec maintenant ! Contre Nantes, on ne le verra pas et Tenas va enchaîner. Sa première était belle. Là, il aura la pression du Parc des Princes, dans un match où les occasions de briller se feront plus rares… Ce sera intéressant. Ce que je note c’est que le PSG dispose aujourd’hui de deux gardiens pour suppléer un Donnarumma qui, pour moi, n’a plus sa place de numéro 1 dans les buts.

« Tenas ? A l’image de ce PSG qu’on a envie d’aimer »

Ce que j’ai aussi envie de noter, c’est la manière dont Arnau Tenas à gérer l’après-match. Il y avait une vraie joie sincère et communicative, avec le public, avec les journalistes… Pour un PSG souvent blasé, ces images sont rafraîchissantes. Cela construit aussi ce qu’est le Paris de Luis Enrique : une équipe qu’on a envie d’aimer même si elle est paradoxalement moins forte que ses devancières. Dans les actes, dans le collectif, dans le rapport avec le public, tout dégage plus de plaisir. Du temps de Messi et de Neymar, ce n’était pas ça : tout le monde tirait la couverture sur soi, on était lassé des frasques extrasportives et des polémiques… Il y a un vrai changement notable dans ce vestiaire. Peut-être que, pour la première fois depuis longtemps, le PSG ratera la qualification pour les 8èmes de finale de Ligue des Champions mais pourtant que cette équipe a la cote… »

Rejoignez le fil But ! Football Club sur WhatsApp pour ne rien rater des grosses infos sur vos clubs favoris.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Denis Balbir estime que Gianluigi Donnarumma n'est plus légitime en numéro 1 dans les buts du PSG. Notre consultant est lassé des boulettes de l'Italien, exclu au bout de 10 minutes ce dimanche au Havre (victoire 2-0). Arnau Tenas, son remplaçant, a convaincu.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.