Lionel Messi a du mal à faire sa place au PSG.
Lionel Messi a du mal à faire sa place au PSG.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG – L'oeil de Denis Balbir : « La seule ombre au tableau, c'est le rendement de Messi »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de Ligue 1. Retour sur la victoire laborieuse du PSG face à Lille vendredi.

Zapping But! Football Club OM - Lille : Le debrief

« Vendredi, le PSG a battu le LOSC (2-1) dans un match où les Franciliens n'ont pas forcément convaincu tous les observateurs. Mais l'important, c'est de gagner ! Le PSG est promis au titre de champion de France, compte déjà dix points d'avance. Alors oui, comme c'est Paris on trouve le moyen de faire la fine bouche. On est critique par rapport au positionnement des uns, à la rentabilité des autres. Mais Paris garde un effectif de qualité, avec une vraie profondeur de banc, des cadres qui répondent présents quand il le faut comme Angel Di Maria face aux Dogues.

« Il y a trop de blabla autour du PSG »

Pour moi, il y a trop de blabla autour de cette équipe du PSG. Les gens sont très exigeants, sans doute trop. Ils aimeraient voir un Paris flamboyant chaque week-end, qui passe des talonnades, des petits ponts, des coups du sombrero et qui tape cinq buts dans la lucarne par match mais bon voilà... A un moment donné, il y a un adversaire qui joue sa peau à chaque match face au PSG. Ce que j'ai envie de retenir, c'est que ce Paris sait gagner et contourner les obstacles. Personnellement, la seule ombre que je mets au tableau : c'est le rendement de Lionel Messi depuis son arrivée. On pensait vraiment que la Pulga serait la grande star du championnat de France et, à l'heure qu'il est, on reste un peu sur notre faim.

« Laissons Pochettino travailler »

En ce début de saison, Mauricio Pochettino est beaucoup critiqué. Vendredi soir, Leonardo est même sorti du silence pour faire face aux critiques et il a défendu son entraîneur argentin de manière assez molle. Bien évidemment une direction de club ne va pas menacer son coach qui est leader avec dix points d'avance et bien engagé pour se qualifier en Ligue des Champions mais quand on connait l'instabilité chronique de Paris sur ce poste d'entraîneur, ce n'est pas très engageant. Sans stabilité, il est difficile de bâtir un esprit d'équipe. Personnellement, j'ai trouvé que le PSG avait montré un bel esprit collectif contre Lille. On peut aussi mettre ça au crédit de l'entraîneur. Oui, l'Argentin a le style qu'il a mais il fait le maximum pour tirer la quintessence de son effectif. Laissons Mauricio Pochettino travailler.

« Sergio Ramos ? Pour l'instant, c'est juste une erreur de casting »

Dans sa sortie médiatique, Leonardo a aussi parlé de l'épineux cas Sergio Ramos, accusant la presse française de jouer le jeu des médias espagnols en cherchant la polémique. Mais en même temps, c'est logique de s'interroger. Comment un club comme le PSG, qui se dit sérieux et compétent, peut engager un Sergio Ramos qui, à 35 ans, sort déjà d'une saison à l'infirmerie au Real Madrid ? L'ancien capitaine de la Roja est arrivé blessé et on n'est pas certain qu'il récupère 100% de ses moyens. Oui, le PSG a misé sur l'expérience mais au niveau des blessures et du physique, ce n'est pas forcément un atout. Paris a peut-être fait une erreur en le faisant signer avec de tels émoluments. Personnellement, je pensais que Paris avait pris Ramos pour attirer Cristiano Ronaldo. Je me suis trompé. Ce n'était pas un apât. Pour l'instant, c'est juste une erreur de casting. »

La chronique PSG de Denis Balbir

Denis Balbir revient sur la victoire du PSG face au LOSC (2-1), les critiques qui découlent de la prestation parisienne et la sortie médiatique de Leonardo. Notre consultant ne veut pas être trop dur avec Mauricio Pochettino.