PSG – OL / L'oeil de Denis Balbir : « Avec la VAR, on frôle le ridicule »
Le contestable Clément TurpinCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG – OL / L'oeil de Denis Balbir : « Avec la VAR, on frôle le ridicule »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur le choc PSG - OL et l'erreur d'arbitrage de Clément Turpin.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

« Le choc PSG – OL a tenu ses promesses sur le terrain. C'est un match comme on les aime. Lyon est l'une des rares équipes à mettre régulièrement en difficulté Paris. Y compris au Parc des Princes. Cela a encore été le cas hier même si, grâce au but de Mauro Icardi à la 93e minute, le club de la Capitale s'est offert une sixième victoire en autant de match cette saison (2-1).

« La colère des Lyonnais est légitime »

Pour autant, il ne faut pas minimiser la prestation des Lyonnais. Peter Bosz avait parfaitement travaillé sa copie. L'OL a mené au score par Lucas Paqueta. Malheureusement, il y a ce penalty et cette polémique. Il est évident que c'est Neymar et pas Malo Gusto qui fait la faute en premier avant d'être déséquilibré. Cette nouvelle erreur d'arbitrage montre que la vidéo demeure un outil plus que perfectible quand il est utilisé en Ligue 1. Je comprends la colère de Jean-Michel Aulas, celle de Peter Bosz. Elle est légitime. Mais elle est légitime à chaque journée et pas que pour Lyon.

L'arbitre central peut se tromper à vitesse réelle mais, dans ce cas, les arbitres de la vidéo assistance doivent venir à son secours. Aujourd'hui, l'outil n'est pas toujours bien utilisé. Le visionnage prend toujours plusieurs minutes pour constater et ne donne pas forcément des réponses incontestables. La VAR évite certaines erreurs, c'est vrai, mais elle vient aussi rajouter des problèmes en multipliant les avis. Après, la question que je me pose, c'est celle du relationnel entre les arbitres. Quand c'est un arbitre international qui est sur le terrain (comme c'était le cas de Clément Turpin dimanche), les gens dans le bus de vidéo assistance jugent-ils de la même façon ? N'ont-ils pas peur, justement, de le déjuger avec le risque de nuire à sa note ? Je ne sais pas... Maintenant ce n'est pas la première fois qu'on frôle le ridicule.

« Le PSG a encore pas mal de dossiers à régler »

Ce n'est pas normal que, dans un match aussi important, le PSG revienne au score grâce à une erreur d'arbitrage. Je ne sais pas s'ils s'en seraient sorti sans ça. Le PSG a encore pas mal de dossiers à régler malgré son carton plein en Ligue 1. Bruges avait été une première alerte. Là, il y a eu la sortie de Lionel Messi, le match encore relativement moyen de Neymar... Beaucoup de choses sont encore décevantes. Mauricio Pochettino a encore beaucoup de travail devant lui. »

La chronique PSG - OL de Denis Balbir

Denis Balbir est revenu sur le choc de la 6e journée de Ligue 1 PSG - OL. Un choc qui a tenu ses promesses dans le jeu mais qui a une nouvelle fois déçu par le niveau de son arbitrage et l'utilisation contestable de la VAR.