Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OL - L'oeil de Denis Balbir : « Une humiliation pour Paris, Lyon a un truc en plus en Europe »

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir revient sur les performances des clubs français dans la compétition. Retour sur l'élimination du PSG à Madrid et la belle victoire de l'OL à Porto.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

« Plus qu'une désillusion pour le PSG, cette élimination sur la pelouse du Real Madrid (3-1 après avoir gagné 1-0 au Parc) est une humiliation. On a vu une équipe de Paris qui a dominé les Merengue pendant un match et demi, avec deux buts d'avance, et qui se fait encore une fois retourner.

Mercredi soir, tout le monde a déçu. Il n'y a pas de force de caractère, pas de révolte. On est loin du temps des Luis Fernandez et Gabriel Heinze. Personne ne bouge, tout le monde baisse la tête. On a fait des gorges chaudes de l'arrivée de Messi qui ne sert pratiquement à rien. Neymar a encore été en deça malgré sa passe décisive pour Mbappé. Même Marquinhos, qui est pourtant l'un des hommes essentiels, a déraillé complètement en faisant une passe décisive involontaire et en contrant une frappe de Benzema contre son camp. Pochettino s'est encore caché derrière le problème arbitral pour ne pas parler des carences de son équipe. Ce que Leonardo a un peu fait mais du bout des lèvres.

« Pas une équipe, un amas d'individualités »

Il faudra aussi qu'on revienne sur le but gag encaissé par Gianluigi Donnarumma. On avait déjà souligné le problème Navas – Donnarumma. L'arrivée de l'Italien a fragilisé Keylor Navas, qui a été moins performant cette saison. Donnarumma, qu'on attendait sur les matchs décisifs, n'a pas saisi sa chance à Bernabeu. Cela fait partie de tout un tas de choses qui dysfonctionnent à Paris. Comme je le dis depuis le début de la saison, ce PSG n'est pas une équipe, c'est un amas d'individualités. Certaines bonnes, d'autres moins bonnes. Il ne faut pas non plus se cacher derrière l'arbitrage pour expliquer cette déconvenue. Ce n'est pas cette année encore que le Qatar va soulever la Coupe aux grandes oreilles. Les 11 derniers matchs de Ligue 1 vont être tristes à Paris, avec le seul titre de champion de France à aller sécuriser...

« La décision de Mbappé doit être prise »

Je n'ai pas de conseils à donner à Kylian Mbappé mais je pense que sa décision doit être prise. Voir un public pareil, même s'il était un peu éteint jusqu'à l'égalisation de Benzema, ça doit faire chaud au cœur. Ce stade est mythique. Cette équipe avec Benzema – Vinicius devant c'est très fort. Voir Modric, à 36 ans, passer en revue toute l'équipe du PSG pour donner un but à Benzema, ça doit aussi marquer les esprits... Mercredi, le Real Madrid a ridiculisé le PSG. Bravo à Karim Benzema, auteur d'un triplé, et qui avait bien travaillé son match. Le Real avait parfaitement ciblé les carences de Paris en notant que cette équipe manquait de révolte quand elle doutait. Il a appuyé là-dessus avec l'opportunisme du grand joueur.

« Gagner au Stade du Dragon, ce n'est pas anodin »

La bonne nouvelle de ce mercredi pour la France du foot, c'est la belle victoire de l'OL sur la pelouse de Porto (1-0), 51 ans après la victoire du FC Nantes sur place. Ce club a vraiment un truc en plus quand il s'agit de se frotter aux joutes européennes. Revenu dans la course en championnat, l'OL se sert de l'Europe comme d'un moteur. Gagner au Stade du Dragon, ce n'est pas anodin.

L'une des chances de l'OL, c'est d'avoir Paqueta. Le Brésilien, qui est pour moi l'un des tous meilleurs joueurs de Ligue 1, a encore été décisif hier. Collectivement, il fallait être solide et déterminé pour ramener quelque chose de Porto. Lyon l'a été. Ce succès est loin d'être immérité avec, pour une fois, une VAR favorable. On ne va pas s'en plaindre. Les clubs français, dont l'OL, ont suffisamment été lesé en Coupe d'Europe – tout le monde se souvient encore du penalty sur Nilmar – pour ne pas faire la fine bouche quand ça sourit. Les trois interventions sont des applications strictes du règlement. On va faire comme tous les clubs des autres pays européens : on ne va pas se poser de questions.

En gagnant 1-0 à Porto, l'OL a pris l'ascendant avant le match retour jeudi prochain au Groupama Stadium. C'est un bel avantage même si la règle du but à l'extérieur ne compte plus. Lyon a suffisamment été critiqué cette saison – parfois à juste titre – mais reste l'une des équipes sûres de France quand on veut briller sur la scène européenne. »

La chronique Europe de Denis Balbir

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir revient sur les performances des clubs français dans la compétition. Retour sur l'élimination du PSG à Madrid et la belle victoire de l'OL à Porto. Retrouvez-nous demain pour débriefer les performances de l'OM, de l'AS Monaco et du Stade Rennais.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.