PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Le plus triste, c'est le contenu »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Le plus triste, c'est le contenu »

Chaque lendemain de journée de Ligue des Champions, Denis Balbir livre sa vision sur la prestation des clubs français. A l'issue de la 4e journée, notre consultant avait un coup de gueule à passer...

« La semaine fut encore très décevante pour les clubs français en Ligue des Champions. Le plus triste, c'est surtout le contenu des matches du PSG et de l'OM... Face à Chelsea (défaite 1-2), le Stade Rennais a fait ce qu'il a pu. Les Blues étaient beaucoup trop forts pour les Bretons, que ce soit sur le papier ou dans la réalité. Rennes est encore en phase d'apprentissage et on leur trouvera toujours plus d'excuses. Les hommes de Julien Stéphan n'ont pas de regrets à avoir. Comme Saint-Etienne en son temps ou Lille l'an passé, Rennes parviendra peut-être à exister dans le futur en emmagasinant de l'expérience européenne. Maintenant, pour calquer le modèle de Lyon, il faut une certaine mentalité...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

« Paris se raccroche aux branches »

Pour le Paris Saint-Germain, la victoire face à Leipzig (1-0) a été acquise au prix d'un contenu médiocre. Certains parlent d'un penalty généreux. Pour moi, il est carrément inexistant. Paris a pris les trois points et est encore en vie dans cette Ligue des Champions. C'est ce qu'on retiendra. Maintenant le PSG montre de vraies déficiences. Quand on est le PSG, qu'on fait généralement - et autant que possible - une préparation calibrée pour la Ligue des Champions, on n'a pas le droit de proposer ça. Il y a trop de blessés, trop d'erreurs dans le recrutement. Paris se raccroche aux branches, fait du bricolage et n'est clairement pas bâti pour galérer autant dès la phase de groupe.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« A l'OM, tout le monde joue l'Europe tête basse »

Pour ce qui est de l'OM, encore battu par le FC Porto (0-2), j'ai tendance à me répéter. Marseille est nul, prend des buts, va de record en record de médiocrité dans cette Ligue des Champions. Pauvre maillot marseillais, pauvre ville de Marseille, pauvre supporters ! Sur le papier, l'OM n'avait pas l'équipe pour figurer en Ligue des Champions, quel que soit les adversaires, mais là il n'y a même pas l'état d'esprit. Quand on n'a pas le talent, il faut de l'engagement pour forcer les résultats. Ce n'est pas le cas !

Dimitri Payet est sur le banc, Florian Thauvin l'ombre de lui-même, Steve Mandanda est seul à sauver les meubles... Cette équipe est trop instable, trop peu sûre d'elle, trop faible pour réussir quoi que ce soit. Même Valentin Rongier, qui est un joueur que j'aime bien et qu'on présentait aux portes de l'équipe de France il y a quelques semaines. Avant, c'était une mobylette, hier il a été moyen... comme tous les autres. C'est un symbole. Tout le monde joue l'Europe tête basse dans ce club.

Rennes et Marseille sont désormais officiellement éliminés de la Ligue des Champions mais gardent leur chance pour être reversé en Ligue Europa. Cela se jouera lors de la prochaine journée, respectivement à Krasnodar et face à l'Olympiakos au Vélodrome. J'espère que les deux clubs joueront le jeu. Quand on s'est battu une saison entière pour y figurer, on ne peut pas lâcher l'Europe. Même si ce n'est « que » la C3. J'ai déjà entendu ce discours chez certains dirigeants, lesquels commencent à se dire qu'il vaut mieux s'épargner d'une compétition afin de briller en Ligue 1 avec un match par semaine. Je l'ai aussi entendu chez des joueurs, fatigués rien qu'à l'idée de penser à de nouvelles mises au vert dans leur calendrier. Ce genre de propos m'agace toujours.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Rennes, Marseille... Battez-vous pour la Ligue Europa »

J'en reviens toujours à Lyon mais Lyon n'a jamais lâché la moindre compétition européenne. Pourquoi un club français ne fait jamais ça et pourquoi les autres lèveraient le pied en Ligue Europa ? Le discours « ouais, la Ligue Europa... On va la jouer mais si on la joue pas, tant mieux, nous aurons plus de repos », je ne peux plus l'entendre. A ceux-là, j'ai envie de dire : « mais changez de métier, changez de sport... » A un moment donné, arrêtons avec ce confort ! Certains sont dans un train-train avec leur petit match du week-end et il ne faut pas les brusquer. Ils veulent tous jouer la Ligue des Champions mais trainent des pieds en Ligue Europa. Ce manque de caractère, d'ambition, de culture, je n'en peux plus. Cela contribue au ronronnement qui gagne le football français. J'ai envie de dire aux Marseillais et aux Rennais : « battez-vous pour un printemps européen, prenez exemple sur le FC Séville ». Durant plusieurs années, j'ai commenté les finales de Ligue Europa. Le Séville d'Emery était heureux et soulevait la Ligue Europa comme si c'était la Ligue des Champions. »