PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Rennes porte les espoirs européens de la France »
Le Stade Rennais, l'éclaircie au milieu de la grisaille.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Rennes porte les espoirs européens de la France »

Comme après chaque journée européenne, Denis Balbir fait le point sur les performances des français en Ligue des Champions. Cette semaine, seul le Stade Rennais ne l'a pas déçu...

« L'entrée en matière du PSG frise le ridicule »

« On peut parler d'une triste semaine pour le football français en Coupe d'Europe. On peut avoir des regrets. Surtout du côté du PSG qui a complètement raté son match contre Manchester United (1-2). C'est d'autant plus dommage que c'était un match moyen de part et d'autre. Les grands joueurs qui portent cette équipe sont passés au travers. Les explications données comme circonstances atténuantes ne sont pas bonnes. J'ai trouvé que le PSG était perdu, sans état d'esprit, ni vaillance, ni envie...

Thomas Tuchel me semble perdu. Les distenssions internes avec un Mercato fini très tardivement ne sont pas évacuées. Avant le match, j'avais la crainte que le fait que Paris survole ses matches en L1 cache le vrai problème. Que le PSG écrase Nîmes ou Angers d'année en année c'est très bien mais ce n'est pas ce qu'on attend de ce club. Chaque année, il y a un couac en Ligue des Champions. Cette saison, il intervient juste plus tôt. Maintenant il ne faut pas tirer des conclusions sur un match raté en phase de poule mais l'entrée en matière frise quand même le ridicule ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« Cet OM n'est pas taillé pour la Ligue des Champions »

« Face à l'Olympiakos, l'OM a manqué son entrée en matière (0-1). Ce n'était pas le match à perdre mais Marseille a été moyen. Les hommes d'André Villas-Boas n'ont pas su renverser les choses au niveau du jeu. Ils n'ont pas répondu aux attentes. Ils ont été bougé au niveau des duels, malmenés par un Mathieu Valbuena de 36 ans qui aurait encore largement sa place dans cette équipe. Sur ce match, l'Olympiakos avait visiblement bien étudié son adversaire, faisant mal aux Olympiens dans les secteurs qui étaient déjà défaillants.

Ce match a mis en avant un problème : ce groupe marseillais n'est pas taillé pour la Ligue des Champions. On le savait : l'effectif est court. Maintenant on pensait quand même que cet OM était en mesure de prendre un point en Grèce avant la réception de Manchester City. C'est inquiétant sans être vraiment surprenant. Les supporters marseillais trouvaient ce groupe de Ligue des Champions abordable. Moi, j'ai toujours dit que ce serait très compliqué pour cette équipe de Marseille en l'état. Tout le monde veut vibrer. Tout le monde serait heureux de voir l'OM imiter Lyon face à Manchester City mais cette équipe est-elle capable ? Aujourd'hui j'ai de gros doutes...

Cette défaite à l'Olympiakos a mis en avant le fait que l'OM n'a toujours pas d'avant-centre et que sans ça on ne peut pas gagner de match. Jusqu'à présent, on donne l'excuse de l'adaptation à Dario Benedetto mais il erre vraiment comme une âme en peine. Le monde du football s'est considérablement moqué de Kostas Mitroglou. On me dit que cela fait partie du folklore. Personnellement, je trouve qu'avec lui on frôle parfois la diffamation. Je veux bien qu'il soit la risée du football mais au moins le Grec marquait des buts en Ligue des Champions avec le Benfica. On est plus clément avec Benedetto et pourtant le rendement est le même : zéro ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Rennes, mal payé mais porteur d'espoirs »

« Contrairement aux deux autres, le Stade Rennais représente l'espoir. On l'avait dit avant le match face à Krasnodar (1-1). On le répète après. Rennes est un club structuré. C'est une belle équipe et un vrai effectif prêt à combattre en Europe. Je ne vais pas dire qu'ils vont jouer la gagne en Ligue des Champions ou passer la phase de groupe mais ce club sera dans la bagarre. Contre les Russes, ils n'ont pas eu trop de réussite mais on sent cette équipe centré sur l'objectif et capable de le faire.

En fait, tout ce qu'on ne sent pas chez le PSG et l'OM, on le sent avec les Bretons. Avec un point pris au Roazhon Park, c'est vrai que c'est mal payé au niveau comptable mais, dans la pratique, dans l'esprit, Rennes y était. On a vu des Rouge et Noir comme on les connait en Ligue 1 : cohérents, volontaires, talentueux. Cette équipe porte tous les espoirs... C'est quand même incroyable quand on a Paris et Marseille en Ligue des Champions de se dire que Rennes porte les espoirs européens de la France... »