Kévin Gameiro et Julien Stéphan, l'expérience au service de la jeunesse...
Kévin Gameiro et Julien Stéphan, l'expérience au service de la jeunesse...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

RC Strasbourg – L'oeil de Denis Balbir : « Une équipe à l'image de Stéphan : sage et sereine »

Pour Noël, Denis Balbir fait le bilan de l'année 2021 de nos clubs et personnalités. Arrêt sur le RC Strasbourg.

Zapping But! Football Club Le duel de la semaine

« En cette première partie de saison, le Racing affiche l'une des toutes meilleures attaques de Ligue 1. Il y a un an, Strasbourg avait eu la bonne idée d'attirer l'ancien messin Habib Diallo, qui performe aujourd'hui. Avec en plus Ludovic Ajorque qui marche bien et Kévin Gameiro qui a débarqué l'été dernier, cela fait quelques armes offensives à disposition de Julien Stéphan. Le RCSA, c'est un bel équilibre, une osmose mais également un jeune et bon entraîneur.

« Stéphan ? Son choix de rejoindre Strasbourg est pertinent »

Si la fin de l'aventure rennaise de Julien Stéphan a été difficile et que son discours ne passait plus, il s'est bien relancé en Alsace. Je pense que son choix de rejoindre le RC Strasbourg était pertinent. Il est arrivé dans une place très forte du football français, en s'appuyant sur le potentiel public énorme de la Meinau.

Sur la durée d'une saison, Strasbourg peut être un adversaire gênant pour les candidats à l'Europe. Avec ses grosses qualités, le Racing peut performer n'importe où. On l'a notamment vu à Nice dernièrement même s'il y a aussi eu quelques couacs face à l'OM ou d'autres qui l'empêche de voir plus haut. Je ne pense pas que ce Strasbourg soit du genre à s'enflammer ou à se prendre pour un autre. Cette équipe est vraiment à l'image de son entraîneur : sage et sereine. Le groupe se construit et a tout pour devenir une équipe intéressante en 2022. »

Pour résumer

Denis Balbir mise beaucoup sur le RC Strasbourg, qui a vraiment fait un choix judicieux en enrôlant Julien Stéphan. Si l'équilibre du RCSA est encore à parfaire, notre consultant voit bien le Racing s'afficher comme un vrai poil à gratter de la deuxième partie de saison.