Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Rennes peut être le Lyon de demain »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CHRONIQUE

Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Rennes peut être le Lyon de demain »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant s'arrête sur le début de saison réussi du Stade Rennais.

« Avec 13 points sur 15 possibles, le Stade Rennais est aujourd'hui leader de Ligue 1 et c'est largement mérité. Par le passé, Rennes a été la risée du football français. Beaucoup de personnes se sont moqués de ce club qui clamait de grosses ambitions et ne parvenait jamais à les assumer. Depuis, il y a eu un changement radical. Le Stade Rennais s'est structuré. Les Rouge et Noir ont cerné leurs défaillances et les ont comblé.

Aujourd'hui, Rennes, c'est carré. Que ce soit au niveau de la direction où Nicolas Holveck tient les rênes. Que ce soit dans le recrutement où Florian Maurice est arrivé de Lyon avec son réseau et se montre aussi précieux qu'à l'OL. Ou que ce soit sur le banc avec Julien Stéphan, lequel s'est révélé comme l'un des entraîneurs les plus performants des prochaines saisons. Pour avoir baigné dans le foot depuis son plus jeune âge, le fils de Guy Stéphan s'impose comme le porte-drapeau de cette nouvelle vague. Il est ambitieux, lucide sur ses forces et la qualité de son effectif. Forcément, ça joue...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

« Dans le recrutement, Rennes est l'exemple à suivre côté français »

Après s'être construit par le haut, le Stade Rennais a amorcé la mutation de son effectif. Comme Saint-Etienne ou Lyon, le club breton a toujours compté parmi les meilleurs formateurs de Ligue 1. C'est toujours le cas avec la génération montante portée par Eduardo Camavinga. Mais il y a désormais un bon mix. Avant, Rennes pouvait claquer des sommes folles pour tenter des coups pas toujours payants. Désormais les besoins sont bien ciblés. Les Rouge et Noir ont de l'argent, ne s'en cachent pas, mais surtout ils le dépensent bien. Sans faire barrage à la jeunesse du club. On l'a vu à gauche de la défense où la blessure de Faitout Maouassa avait été bien été comblée par le jeune Adrien Truffert, positif au Covid-19 à Saint-Etienne et remplacé par Hamari Traoré.

Le Stade Rennais sait où il va. Ses paris sont justes. Nayef Aguerd à 5 M€, beaucoup doutaient. Serhou Guirassy à 15 M€, certains pensaient que c'était surpayé... Pour l'instant, ce sont des réussites et cela dénote d'un vrai sérieux dans la cellule de recrutement. Les profils choisis sont étudiés et cela fait mouche. Quand on va à Rennes, on évolue dans un club serein, calme et qui a eu des résultats récents. Au niveau des recrutements, c'est devenu l'exemple à suivre côté français.

Aujourd'hui, je n'ai pas peur de dire que le Stade Rennais peut être le Lyon de demain. La belle équipe des années 2021, 2022. Alors oui, il n'y aura probablement pas sept titres consécutifs avec la présence du PSG et du Qatar, mais Rennes a la structure pour être à la lutte avec des équipes comme Lille ou Monaco par exemple. Désormais, on a envie de voir jouer Rennes et on sait qu'on verra du beau spectacle. »