ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Cabella – Boudebouz, un chassé-croisé 100% foot business »

false

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Notre consultant est revenu sur la semaine animée qu’a connu l’ASSE.

« La semaine de l’ASSE a été très animée. Comme cela arrive souvent en période de Mercato, un joueur qu’on ne voyait partir s’en va et un autre arrive. Pour Rémy Cabella, les Verts ont malgré tout reçu une belle offre de Krasnodar. Pour lui comme pour l’ASSE, l’aspect financier était à prendre en compte. Je comprend la réaction des dirigeants même s’il s’agissait d’un joueur souriant et qui apportait beaucoup au club. Certains se consoleront en disant que Cabella n’était pas le joueur le plus régulier de l’effectif. En effet. Mais il avait quand même été un élément primordial de Jean-Louis Gasset dans la course à l’Europe l’an passé… Personnellement, je retiendrais le positif du passage de Cabella à Sainté.

« J’aurais aimé plus de mesure dans la communication de Cabella »

Ce qui est appréciable, c’est que l’ASSE lui a vite trouvé un remplaçant en faisant signer Ryad Boudebouz (Bétis Séville) pour beaucoup moins cher que sa vente. Sportivement, il est encore un peu tôt pour faire des comparaisons entre les deux. Ce qu’on peut déjà dire c’est que la bascule économique est positive et c’est un premier bon point. A confirmer avec les performances de l’Algérien sous le maillot vert.

Ce chassé-croisé Cabella – Boudebouz aura sans doute mis fin aux espoirs des derniers supporters faisant encore preuve de naiveté. On est dans le foot business et, à part quelques rares exceptions, les joueurs ne sont plus vraiment dans l’amour du maillot. Ce qui m’embête c’est que ce joueur n’a eu de cesse de clamer son amour des Verts sur les réseaux sociaux ou à coup de story Instagram, qu’on le voyait embrasser l’écusson et qu’on se rend compte aujourd’hui qu’il a fait le choix de partir pour l’argent. Je ne remet pas en cause le fait que Rémy Cabella a aimé son passage à l’ASSE. Je peux comprendre qu’il aille toucher son pont d’or en Russie également. Quel joueur du calibre de Cabella peut refuser une offre de 3 M€ net par an pendant trois ans ? Pas grand monde… Mais j’aurais aimé qu’il affiche plus de mesure dans sa communication durant ses deux années ligériennes.

« M’Vila ? Au Mercato, tout est à craindre… »

Est-ce que l’ASSE peut vivre un deuxième cas Cabella avec Yann M’Vila d’ici à la fin du marché le 31 août prochain ? Au Mercato, on ne peut jurer de rien et tout est à craindre. Si un club met 15-18 M€ sur M’Vila, je ne pense pas que l’ASSE dira non. Disons que son cas est plus problématique au niveau sportif. On a fait de Yann M’Vila le noyau de l’équipe. On fait tout en fonction de lui. Qui va épauler Yann M’Vila ? Quelle animation autour de Yann M’Vila ? Si c’est pour finalement le vendre, on pourra parler d’un manque de cohérence totale au niveau des ambitions du club. Vivement que le Mercato prenne fin et qu’on arrête de se poser ce genre de questions… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ