ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Ce qui se passe actuellement est encourageant »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité des Verts et de la Ligue 1. Retour sur le succès de l’ASSE face à Nîmes (2-1).

« Samedi soir, l’AS Saint-Etienne a renoué avec le succès en Ligue 1 en s’imposant 2-1 face à Nîmes. Dans ce championnat fou où le PSG s’échappe et où une douzaine d’équipes se tiennent en quelques points, il est toujours important de savoir capitaliser. Même si les Crocos avaient des statistiques terribles à Geoffroy-Guichard, ce n’était pas évident de s’imposer par les temps qui courent. Les hommes de Claude Puel l’ont fait.

« Peut-être que Khazri jouera le rôle de Cabella en 2020 »

Oui, l’ASSE est encore en convalescence mais cela fait deux victoires de suite après le succès en Coupe sur la pelouse du Paris FC. C’est déjà le début d’une série. Ce qui est également intéressant, c’est que Wahbi Khazri retrouve confiance. En ce moment, il marque but sur but. En attendant que Denis Bouanga revienne à son meilleur niveau après sa blessure, c’est toujours bon d’avoir un joueur dans une dynamique favorable.

Quand un attaquant se remet à marquer des buts, on espère toujours qu’il saura porter son équipe. L’an dernier, pour aller chercher l’Europe, il avait fallu un grand Rémy Cabella. C’est lui qui avait porté l’équipe après avoir été très irrégulier, après avoir été critiqué et au fond du trou. Peut-être que Khazri jouera le même rôle en 2020.

Bien évidemment cette victoire ne doit pas masquer les carences techniques qui sont celles des Verts actuellement. Maintenant je pense qu’il faut faire confiance au staff. Ils savent qui se passe. Quand on amorce l’année avec l’objectif de remonter au classement, c’est toujours bon de voir des joueurs revenir de méforme ou de blessure. J’espère que Wahbi Khazri sera suivi d’un grand Denis Bouanga, d’un grand Romain Hamouma… C’est bien de voir l’infirmerie se vider petit à petit, de voir que les jeunes répondent aussi présent. J’ai envie d’être optimiste. Ce qui se passe actuellement est encourageant. Il faut enchaîner. Saint-Etienne n’est finalement qu’à cinq points de la 4e place.

« La VAR multiplie les problèmes et les frustrations »

Pour finir cette chronique, j’ai quand même envie de m’arrêter un peu sur la VAR. Samedi, le match a duré 99 minutes et été arrêté à de nombreuses reprises par l’assistance vidéo. Aujourd’hui, on se rend compte que même les plus farouches partisans de la VAR commencent à douter du système mis en place. A titre personnel, je n’ai jamais été franchement favorable à cet outil. Je trouve que cela rajoute une interprétation à celle de l’arbitre. Cela le décharge aussi de ses responsabilités.

Je ne dis pas que les décisions prises lors de cet ASSE – Nîmes sont mauvaises mais je trouve que l’on abuse de la VAR. C’était censé éteindre les polémiques. On se rend compte que des équipes se font quand même lésées malgré la vidéo. Parfois, même avec des ralentis et le temps de le analyser, tout le monde n’est pas d’accord. A mon sens, cela multiplie les problèmes et les frustrations. En plus, ça ne résout rien… »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008