ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Claude Puel est en train de poser sa patte »

true

Chaque lundi, Denis Balbir revient sur l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Retour sur la victoire de l’ASSE sur la pelouse de Bordeaux (1-0).

« A Bordeaux, Saint-Etienne a souffert avant de s’imposer dans le temps additionnel (1-0). Ce fut compliqué mais je n’oublie pas qu’il s’agit d’un match à l’extérieur face à un concurrent direct pour les premières places. Ces dernières semaines, les Girondins avaient pris de l’avance. Ce succès, même s’il est un peu tiré par les cheveux, est importante. Cette victoire, c’est aussi celle de Stéphane Ruffier, qui rappelle que c’est un gardien d’envergure.

« On peut difficilement faire la fine bouche »

A mon sens, le penalty accordé à Arnaud Nordin est un peu généreux mais on appréciera la concrétisation par Denis Bouanga. Sur les deux dernières journées, marquant les débuts de Claude Puel, l’ASSE a battu Lyon et Bordeaux. On peut difficilement faire la fine bouche. Saint-Etienne s’est relancée au classement et a basculé en première moitié de classement. Même si ce n’était pas un très beau match, on retiendra surtout les trois points… Et les nouveaux choix forts de l’entraîneur.

Claude Puel est en train de poser sa patte sur le club. Il est aussi venu pour ça. Claude Puel est un entraîneur qui aime lancer les jeunes et leur faire confiance. Il a le discours et la méthode pour faire que ces joueurs-là se sentent concernés. On voit Fofana, on voit Abi et d’autres suivront. Il n’a pas non plus hésité à sortir Perrin à la mi-temps pour éviter que son carton jaune ne se transforme en rouge. On sent qu’il peut faire de très belles choses à l’ASSE d’un point de vue purement tactique.

« Même si Moulin est un excellent gardien, Ruffier reste le taulier »

Pour finir, je voulais quand même revenir plus en longueur sur la prestation de Stéphane Ruffier. Avant le match, j’ai vu qu’il y avait un débat dans le microcosme stéphanois autour du choix du numéro 1 après le bon intérim de Jessy Moulin. Pour moi, il ne faut pas mélanger les choses.

Bien sûr, il y a un côté affectif très fort avec Jessy Moulin à Saint-Etienne. C’est le pendant de Loïc Perrin dans le sens où c’est un véritable amoureux du club et quelqu’un qui est prêt à se sacrifier corps et âme pour les Verts. Je comprend qu’il soit adoré des supporters et que certains le vénèrent. Maintenant, je ne crois pas qu’on puisse comparer Stéphane Ruffier et Jessy Moulin.

Même si Moulin est un excellent gardien, Ruffier reste le taulier. On ne peut pas effacer comme ça des années à sauver des matches… Même s’il s’agit de quelqu’un d’un peu taciturne avec un certain caractère, je ne pense pas qu’il soit discutable. Il l’a d’ailleurs rappelé à Bordeaux. A Saint-Etienne, il y a un numéro 1 Stéphane Ruffier et un excellent numéro 2 Jessy Moulin. Le reste, c’est de la discussion de comptoirs… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ