ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Les Verts n’avaient pas le bon état d’esprit »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Retour sur la semaine assez paradoxale vécue par l’ASSE entre Nice (4-1) et Reims (1-3).

« Pour Saint-Etienne, la fin de semaine est un peu décevante. Au lieu de bonifier la victoire de Nice (4-1), les Verts n’ont pas su mettre les ingrédients à Reims (défaite 1-3). Malgré un système de jeu similaire, on n’a pas revu l’ASSE qui avait été si brillante quelques jours plus tôt. Bien sûr, les Stéphanois auraient pu ramener un meilleur résultat de Delaune. Il y a de quoi ressortir frustré.

Saint-Etienne a livré une première période très moyenne. Malgré tout, profitant de choix forts de Claude Puel et d’une réorganisation tactique, les Verts ont eu l’opportunité de revenir dans le match à 1-1. Mahdi Camara s’est même offert une possibilité de prendre l’avantage avant que Reims ne repasse devant. Ce qui me dérange le plus, c’est que les Champenois aient transperçé la défense ligérienne en une action partie du gardien et qui finit dans les filets de Stéphane Ruffier avec seulement quatre joueurs ayant touché le ballon (Rajkovic – Abdelhamid – Chavalerin – Dia).

« Le contraste entre les deux derniers matches était saisissant »

C’est assez symptomatique du match des Verts avec une défense d’une passivité assez incroyable et des joueurs qui n’ont pas semblé tous concernés. C’est un signe que l’ASSE n’y était vraiment pas au niveau de l’état d’esprit. Les Verts sont-ils redevenus une équipe très à l’aise à Geoffroy-Guichard et plus fébrile à l’extérieur ? Le contraste entre les deux derniers matches peut le laisser penser…

Contre Reims, j’ai l’impression que Saint-Etienne est retombé dans des travers qui étaient les siens depuis quelques années. Dès que l’équipe fait un bon résultat, on assiste à une enflammade générale. Voilà, les Verts ont remis la machine en route, les jeunes brillent, il y a du spectacle… De nombreux observateurs – moi le premier – ont tendance à voir cette équipe plus belle qu’elle ne l’est et le match d’après, on retombe… Ce yo-yo émotionnel n’est pas logique. Surtout que Saint-Etienne a lâché des points face à un concurrent direct pour les places européennes.

Si je dois quand même tirer un point de satisfaction de la semaine, ce serait le retour en forme de Romain Hamouma. Je ne m’en suis jamais caché : c’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, que je considère comme un joueur fantastique, un peu « à l’ancienne ». Derrière ses blessures et son irrégularité, c’est quelqu’un qui est techniquement au dessus de la moyenne. L’archétype du joueur devenu de plus en plus rare en Ligue 1. Face à Nice, il a brillé et fait gagner l’équipe. Contre Reims, son entrée a dynamisé le jeu mais cela n’a pas été suffisant. C’est dommage. »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008