par Alexandre Corboz

Le blog de Denis Balbir : « OM – ASSE : une verte frustration »

Si l’AS Saint-Etienne a ramené le point du match nul (1-1) de son déplacement à Marseille ce qui n’est pas – en soi – un mauvais résultat, la frustration était malgré tout bien présente.

Dans le football, mais pas seulement, la frustration est le pire des sentiments. Ce fut bien sur le cas à Marseille. On ne va pas revenir sur l'attente des Verts pour un jour l'emporter au Vélodrome. La patience est une vertu et il faudra encore s'en armer pour l'emporter là-bas. Et pourtant....On l'a senti arriver cette victoire. On l'avait d'autant plus senti que Marseille affichait une faiblesse déconcertante et une envie irrégulière. En Europa League, l'OM n'a même pas montré le bout de son nez dans l’envie. Marseille a ses problèmes. Les Verts ont les leurs.

La mauvaise manie des dix dernières minutes

Au-delà d'un coaching gagnant, et quelques motifs de satisfaction, le but encaissé dans les dernières secondes prive l'ASSE, d'un bond au classement qui aurait été fort utile, mathématiquement bien évidemment, mais aussi pour montrer aux autres ambitieux de Ligue 1 qui flirtent avec les bonnes places, qu'il faudrait compter avec Hamouma et sa bande.  Raté. Terrible constat. Pour la 11ème fois de la saison Saint-Etienne a encaissé un but entre la 84ème minute et la 94ème...Et que dire de ces coups de pied arrêtés...ou une défense prévenue ne retient que trop rarement la leçon! Parfois, cette manie de céder dans les 10 dernières minutes fut sans conséquence car le match était plié, mais parfois des points précieux ont échappé à l'équipe de Christophe Galtier, comme ce dimanche à Marseille.

Ne pas ressortir frustré de Bâle

La frustration ? C'est ce terrible sentiment qu'il faudra éviter d'avoir jeudi soir en Suisse en Coupe d'Europe. Marquer tout en gérant un maigre avantage devant le futur champion du pays et une équipe très habituée à l'Europe, telle sera la mission. Le FC Bâle a déjà subi quelques revers. Ils sont peu nombreux (trois seulement au niveau national !).  En Coupe d'Europe, cette équipe a déjà éteint les flammes de Manchester United, Chelsea ou Liverpool dans un passé récent. Jeudi, il n’y a pas 36 solutions qui s’offrent à Saint-Etienne : passer ou rentrer dans le rang. L’équipe stéphanoise devra éviter, en se concentrant un maximum, toute frustration.

Denis BALBIR

Pour résumer

Si l’AS Saint-Etienne a ramené le point du match nul (1-1) de son déplacement à Marseille, la frustration était malgré tout bien présente.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.