LOSC – L’oeil de Denis Balbir : « J’espère que Lille ne sacrifiera pas Galtier pour Mourinho »

false

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Si le LOSC est un peu dans le dur actuellement, notre consultant continue de croire en Christophe Galtier.

« Sur les derniers matches, le LOSC affiche de vraies difficultés. Samedi, les Dogues ont encore été battus à Toulouse (1-2). Les Nordistes sont en perte de vitesse, avec une défense devenue perméable et trop de lacunes qui s’étaient cachées en début de saison derrière l’insolente réussite de Victor Osimhen.

Je pense que la réussite du Nigérian a été l’arbre qui cache la forêt par rapport à l’an passé. Désormais, on s’aperçoit qu’il y a un vide, que les cadres comme Thiago Mendes ou Nicolas Pépé manquent à cette équipe. Le recrutement ne les a pas fait totalement oublier.

Cette équipe du LOSC n’y arrive plus offensivement et, comme c’est souvent le cas quand on marque moins, elle concède plus de buts et perd des matches. Lille rentre lentement mais surement dans le ventre mou de Ligue 1. Les craintes qu’on pouvait avoir en fin de saison dernière – qu’on pensait levées sur le Mercato et le début de championnat – ressurgissent.

Le bloc lillois a vraiment perdu en qualité par rapport à ce qu’il était. Je suis très pessimiste par rapport à l’avenir européen de cette équipe que je ne vois pas, en l’état, sortir de sa phase de poule en Ligue des Champions.

« Abattu à chaud, Galtier va trouver des solutions »

Je m’attend à une saison compliquée. Dans ce marasme, le seul point positif est l’expérience de l’entraîneur. Christophe Galtier a déjà connu ça. Il connait tous les paramètres pour redresser la barre du navire. Sera-t-il capable de revenir dans la lutte avec les gros ? En tout cas, je pense que la priorité sera donnée à la Ligue 1.

C’est malheureusement tout le paradoxe du football français : on est heureux de se qualifier pour la Ligue des Champions mais, une fois qu’on y est, on est obligé de lâcher du lest pour ne pas sombrer…

J’ai bien écouté les derniers discours de Christophe Galtier. Je le trouve inquiet. On a bien senti dans sa sortie après Toulouse une forme de fatalisme et beaucoup d’impuissance… Maintenant je ne pense pas qu’il soit résigné. Il était abattu à chaud mais Christophe Galtier est d’abord un combattant. Il va trouver des solutions avec son staff. Il collabore avec des gens censés dans ce club et je pense qu’ils sauront analyser froidement la situation pour corriger le tir. Pour moi, la qualité des joueurs n’est pas en cause. C’est l’aspect collectif et le rendement qui déçoivent. Il suffit d’une étincelle positive pour que ça remonte.

« Mourinho ? Changer maintenant, ce serait dénigrer le travail de Galtier »

Est-ce que Christophe Galtier peut se sentir menacé par l’ombre de José Mourinho qui plane derrière lui ? Evidemment, on voit souvent le Portugais à Lille. On sait que le « Special One » est sur le marché, proche de Luis Campos et qu’il a dit qu’il pourrait entraîner en Ligue 1. Forcément, cela peut être inquiétant pour tous les entraîneurs en place. Maintenant j’espère que Lille ne sacrifiera pas Galtier pour Mourinho.

Après il faut aussi savoir que José Mourinho impose la venue d’un staff important, que son arrivée représenterait un sacrifice financier important… La situation de Lille ne mérite pas encore que Christophe Galtier, qui a amené cette équipe à la 2e place de Ligue 1 et en Ligue des Champions, se retrouve sur la sellette. Nous n’en sommes qu’à la 10e journée. Ce serait vraiment dénigré le travail de Galtier que de changer maintenant… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ