LOSC – L'oeil de Denis Balbir : « Yilmaz, une arrivée qui veut dire beaucoup de choses »
par Alexandre Corboz

LOSC – L'oeil de Denis Balbir : « Yilmaz, une arrivée qui veut dire beaucoup de choses »

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Inquiet du Mercato du LOSC il y a quinze jours, notre consultant voit désormais la suite avec plus de sérénité.

« Il y a quelques jours, je m'inquiétais du projet du LOSC. Si les Dogues ont depuis vendu Victor Osimhen à Naples pour 81 M€, je suis beaucoup moins sceptique. C'est même un virage à 180° par rapport à mes craintes de l'époque. Bien évidemment, la vente d'Osimhen est une grosse perte mais l'argent me paraît bien réinjecté. Lille continue de miser sur des espoirs mais également sur des joueurs d'expérience. Je trouve que le pari Burak Yilmaz (ex-Besiktas) est très intéressant pour remplacer Loïc Rémy. Il y a un bon équilibre dans les choix, entre les éléments qui ont de la bouteille et les jeunes talents à développer.

« Un attaquant rapide et complémentaire d'Yilmaz à trouver »

Si Yilmaz et Botman sont arrivés, Lille a désormais érigé la signature du remplaçant d'Osimhen comme une priorité. On entend parler de divers pistes comme Jonathan David (La Gantoise), Marcos Paulo (Fluminense), Alfredo Morelos (Glasgow Rangers) ou encore le jeune de Manchester United (Angel Gomes). Ce ne sont pas tous des noms et je ne les connais pas suffisamment pour donner mon favori. Pour moi, le LOSC doit surtout viser une complémentarité comme celle qu'entretenait Loïc Rémy avec Victor Osimhen. Le LOSC a déjà fait Yilmaz, un joueur qui va peser dans la surface. A mon sens, il faut un profil d'attaquant plutôt rapide capable de dézoner, dans le style d'Osimhen. Au staff de voir quel est le meilleur choix par rapport à ces caractéristiques. Est-ce que cela peut être Jonathan David ? Ça y ressemble, oui...

Je redoutais la politique visant à prendre des jeunes simplement dans un but de trading et sans avoir des vues sur le projet sportif. Je suis moins inquiet sur ce plan. Même si c'est effectivement le choix assumé du LOSC, c'est intéressant de voir que certaines arrivées contrebalancent aussi ce « jeunisme ». Je suis vraiment séduit par la signature d'un joueur comme Yilmaz. Cette arrivée veut dire beaucoup de choses. Cela montre que Lille ne pense pas seulement à faire des plus-values mais également à tenir la route et à disposer d'un groupe compétitif. Si les recrues annoncées répondent au attente, le LOSC aura sans doute réalisé l'un des plus beaux – sinon le plus beau - recrutement de France. Lille se pose sur le papier comme le principal concurrent du PSG dans la course au titre.

« Faire confiance au savoir-faire nordiste »

Avec Luis Campos, le LOSC adopte la stratégie qui a fait la réussite du FC Porto en recrutant énormément de joueurs, quitte à en céder certains à ses clubs satellites en Belgique (Mouscron) ou au Portugal (Boavista). Lille va récupérer une colonie de joueurs de Naples, des jeunes talents sud-américains... Souvent, les coachs n'aiment pas disposer d'effectifs aussi larges pour travailler. Cela peut créer des situations comme celle de Monaco. Maintenant, en élargissant le périmètre, c'est plus facile de taper juste. En prenant 15 joueurs, on en sortira plus facilement 5 très forts que si on avait choisi de miser simplement sur 5 profils dans l'espoir d'avoir 100% de réussite. Si Christophe Galtier parvient à générer les tensions d'un effectif aussi étoffé, cela peut être une bonne idée. Il faut faire confiance au savoir-faire nordiste. »