OL – L’oeil de Denis Balbir : « Compliqué d’attirer des grands noms à Lyon »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Notre consultant évoque le Mercato délicat qui se prépare à l’OL.

« Encore accroché sur la pelouse de Reims (1-1) samedi, l’OL boucle la première moitié de la saison très en deça des objectifs. A Lyon, il s’est passé des choses inédites. Si les Lyonnais ont fait l’exploit de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions malgré les difficultés, le changement d’entraîneur, les blessures, les méformes et les supporters, le reste est très insuffisant. L’OL a déjà écrit énormément de chapitres négatifs sur sa saison 2019-2020.

Il faut que l’OL parvienne à se redresser au niveau national pour rester en Coupe d’Europe. En ce moment, l’équipe doute. A Delaune, elle n’a encore été bonne que par séquence mais la régularité sur 90 minutes n’existe pas. Le salut de ce Lyon passera forcément par le Mercato de janvier. Juninho va devoir réaliser un recrutement positif pour remplacer les deux graves blessés de la fin d’année (Depay, Reine-Adélaïde).

« Le climat avec les supporters risque de refroidir certaines recrues possibles »

Ces derniers jours, beaucoup de noms ont circulé. On a parlé de Lemar, Gameiro, Digne, Giroud, Rabiot ou encore Draxler… Malheureusement pour Lyon, ça va devenir compliqué d’attirer des joueurs. Si l’attrait de la Ligue des Champions n’est pas négligeable, les joueurs se renseignent, savent où ils vont mettre les pieds. Je pense que le climat avec les supporters risque d’en refroidir certains. Certes, l’OL a du prestige, un grand et beau stade mais il a aussi un public insupportable d’exigence avec son équipe. Quand ils poussent et que ça gagne, les fans lyonnais peuvent être magnifiques. Quand ce n’est pas le cas, c’est dur.

Parmi les noms cités, je pense que Julian Draxler (PSG) est sans doute l’un des plus accessibles. Maintenant, est-ce réellement un grand nom ? Pour moi, non. Maintenant j’ai l’impression que, étant donné l’état d’urgence décrété à Lyon, n’importe quel renfort en mal de temps de jeu dans un club de standing peut convenir à Rudi Garcia. J’espère juste que l’OL fera les bons choix et ne cherchera pas à empiler les noms pour faire le nombre et satisfaire les supporters. Un Mercato d’hiver reste un virage très délicat à négocier ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008