PSG – L’oeil de Denis Balbir : « Neymar ne peut aller qu’à un seul endroit : Barcelone »

false

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Retour sur les profonds bouleversements amorcés au PSG.

« Cette semaine, il s’est passé beaucoup de choses au PSG. Il y a d’abord eu la vente de Moussa Diaby à Leverkusen. C’est un peu dommage dans la mesure où il s’agissait d’un enfant du club apprécié de Thomas Tuchel. Maintenant, dans la configuration actuelle de Paris, la vente des jeunes du cru est une nécessité. Pour briller en Ligue des Champions avec un recrutement ambitieux tout en restant conforme au fair-play financier, le club doit sacrifier ses jeunes. Cela rapporte pas mal d’argent: 15 M€ pour Diaby, sans doute un peu pour Timothy Weah ou Stanley N’Soki…

« Le retour de Leonardo, un formidable « constat d’échec » pour le PSG »

Les deux autres grosses annonces de vendredi auront été le départ d’Antero Henrique conjugué au retour de Leonardo. C’est un formidable « constat d’échec » pour le Paris Saint-Germain qui a mal géré bon nombre de dossiers depuis des mois et des mois. Bien évidemment, le Portugais restera l’homme des coups Neymar et Mbappé mais derrière ça son départ est un désaveu. Surtout quand on en vient à le remplacer par l’homme qui était présent au début du projet (2011-2013) et qui est parti plus ou moins fâché avec le Qatar.

Le fait de rappeler Leonardo au chevet du PSG veut dire deux choses : d’abord que QSI reconnaît son échec, ensuite que Paris n’a pas trouvé mieux depuis. Ce retour en arrière peut être un mal pour un bien. Leonardo a pour lui de connaître le fonctionnement du club, d’être respecté des Brésiliens du vestiaire (Thiago Silva en tête)… Comme l’a laissé entendre Nasser Al-Khelaïfi, on attend de « Leo » qu’il resserre les vis, qu’il ne laisse plus rien passer. Si Neymar reste, il aura aussi un vrai rôle à jouer au quotidien auprès de la star du vestiaire.

« Si Paris se sépare de Neymar cet été, le club sera perdant »

Je dis bien « si Neymar reste » car, si l’on s’en réfère aux dernières informations, c’est aujourd’hui un cas épineux qui tiraille le PSG. A mon sens, le seul endroit où il peut aller, c’est Barcelone. A Paris, je pense qu’on lui a laissé trop de liberté. Aujourd’hui, sa cote est en chute libre. Quand on pense au Neymar du PSG, on voit davantage un joueur blessé ou en train de souffler des bougies d’anniversaire qu’un génie qui met des coups-francs dans la lucarne en Ligue des Champions… Si Paris se sépare de lui cet été, le club sera perdant… Et ce serait un gros gâchis. On parle d’un grand joueur dont le passage à Paris est pour l’heure loin d’être flamboyant. A une époque, on a beaucoup critiqué Zlatan Ibrahimovic. Mais Ibra, c’était autre chose ! Le Suédois était moins blessé et même s’il s’offrait quelques escapades chez lui pour chasser le cerf ou faire de la moto-neige, Zlatan savait s’éviter d’être pris dans des tourments extrasportifs. Si le PSG doit effectivement choisir entre Neymar et Mbappé, la meilleure solution sera de garder le Français un an de plus. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008