PSG – L’oeil de Denis Balbir : « Se poser de vraies questions sur la préparation »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Si le PSG continue de gagner, notre consultant émet quand même quelques réserves sur plusieurs points.

« Le PSG s’est imposé 3-1 à Montpellier mais cela ne masque pas les soucis du moment pour Thomas Tuchel. Au niveau du jeu, l’équipe s’est quand même fait bouger par les Héraultais. Au niveau des blessures, cela ne s’arrange pas non plus avec les sorties de Ganaye Gueye et Presnel Kimpembe, qui ont rejoint l’infirmerie à cause de soucis musculaires. Si on ajoute à cela, le jeune Kouassi qui est rentré et s’est blessé, cela fait beaucoup.

« Il faut quand même se poser de vraies questions sur la préparation »

Il faut quand même se poser de vraies questions sur la préparation. Si on fait la liste, Icardi, Choupo-Moting, Draxler, Kurzawa, Meunier, Neymar, Herrera, Verratti, Dagba, Kehrer, Verratti, Cavani et Mbappé ont tous déjà été absents pour cause de blessures. Il y a aussi eu des alertes pour Navas et Sylva. On ne peut pas dire qu’il n’y a aucun problème dans la préparation physique. Surtout quand on voit la nature des blessures qui, à 80-90% sont musculaires.

 

L’autre point qui m’a dérangé sur le match du PSG à Montpellier, c’est l’attitude de Kylian Mbappé à son remplacement. On n’en a peut-être pas beaucoup parlé, mais je trouve que c’est un peu irrespectueux de sa part de sortir sans un regard à l’égard de Thomas Tuchel. Il était en colère de sortir d’accord mais il y a un minimum à avoir. Même avec tout ce qu’on a déjà fait à son âge, on n’a pas à snober son entraîneur. C’est une correction qu’il doit apporter rapidement. J’ai trouvé cela choquant…

Pour finir, un mot sur le match de Neymar, agaçant pendant 75 minutes et décisif par la suite. C’est du Neymar tout craché. Ce n’est pas maintenant qu’on va changer un joueur fantasque, talentueux mais aussi bougon et caractériel. On ne peut pas le toucher, il est systématiquement en train de râler après ses adversaires, après l’arbitre, après ses coéquipiers aussi parfois… Il est dans son rôle de star. Au delà de ça, ce qui importe est ce qu’il rend sur le terrain. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, il marque un coup-franc exceptionnel. Cela aide à passer sa prestation en dent de scie.

« Un groupe qui a tendance à se laisser vivre »

Maintenant le souci me semble plus général. Au niveau du contenu, on peut retrouver des choses à dire sur tous les matches. Au niveau comptable, je ne sais pas si c’est bon pour le PSG de survoler aussi facilement le championnat et de s’être trop vite qualifié en Ligue des Champions. J’ai l’impression que ça enlève de la motivation, que le groupe se laisse vivre et, malheureusement, on ne peut pas compter sur des joueurs comme Neymar pour relancer la dynamique de groupe. Le Brésilien est peut-être un grand joueur mais il manque (et manquera sans doute toujours) de charisme. Un Neymar n’a pas la fibre d’un Ronaldo pour être ce type de leader… »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008