PSG, Brésil : le sélectionneur Tite justifie le choix Neymar

PSG : Neymar, des excuses publiques pour amadouer avec les supporters ? 

En conférence de presse, le sélectionneur du Brésil Tite est revenu sur son choix de rappeler Neymar en sélection. Il a également été questionné sur son avenir.

Alors que l’avenir de Neymar cristallise toutes les attentions, le joueur du Paris Saint-Germain a reçu une bonne nouvelle aujourd’hui. Le Brésilien a été convoqué par son sélectionneur Tite pour participer aux deux prochains matchs amicaux du Brésil contre la Colombie et le Pérou. Un choix étonnant quand on s’est que la condition physique du joueur de 27 ans est une véritable interrogation. Depuis son retour à Paris, ce dernier n’a pris part qu’à des entraînements. Malgré tout, Tite n’a pas hésité à faire appel à son numéro 10.

Neymar apte physiquement

« Je considère que, sur le plan éthique, je n’ai rien fait de mal en parlant avec lui au téléphone. Je peux vous parler publiquement de trois des aspects de notre discussion. Premièrement, comment se sentait-il ? Il m’a dit : « Tite, je vais bien physiquement. Je travaille normalement depuis un certain temps maintenant. Tout se passe bien. Même si je ne participe pas à toutes les séances. Je ne fais pas les mises en place, car c’est réservé aux joueurs qui vont jouer le week-end. Mais je me sens bien », a-t-il expliqué en conférence de presse.

« Deuxièmement, comment se sent-il émotionnellement dans cette période compliquée ? Il m’a dit qu’il était tranquille. Il y a une négociation en cours, il attend que le PSG règle sa situation. Et troisièmement, est-ce que c’était le bon moment pour jouer ? Et comme il est disponible, je peux vous dire qu’un joueur du niveau de Neymar, de sa qualité, je ne m’en passerai jamais pour la Seleção », a-t-il conclu.

Tite botte en touche au sujet de l’avenir de Neymar

Par la suite, le sélectionneur de la Seleção a été interrogé sur l’avenir du Ney. Tite n’a pas souhaité se prononcer sur cet épineux dossier. « J’ai dit indispensable, pas irremplaçable. Nous avons parlé techniquement, tactiquement, humainement. Je ne me sens pas à l’aise pour intervenir dans sa décision. C’est à lui de choisir son chemin, je veux simplement qu’il soit heureux. Je souhaite qu’il prenne la meilleure décision pour son venir. C’est lui qui a le dernier mot, pas moi. Il a des gens autour de lui, un staff, pour l’aider à faire le bon choix. Ce n’est pas à moi de me prononcer », a-t-il expliqué.

Stéphane TAN