LOSC : la vérité sur l’investissement de Marc Coucke et Michel Seydoux

Si Marc Coucke et Michel Seydoux n’ont pas mis la main au portefeuille pour le LOSC cet été, Jean-Michel Vandamme ne se formalise pas. Bien au contraire.

Cet été, le LOSC a franchement réduit la voilure en générant une balance arrivées – départs largement excédentaire (+ 13 M€) durant le Mercato. Une stratégie qui, comme l’assure Jean-Michel Vandamme (directeur général adjoint des Dogues), n’a rien à voir avec le fait que l’homme d’affaires belge Marc Coucke n’a pas voulu s’investir davantage dans le club :

« On a eu beaucoup d’échanges constructifs et on est très heureux de les avoir eu avec Marc Coucke. Pourquoi on a baissé la voilure ? Parce qu’il aurait été scandaleux de ne pas le faire et on aurait vraiment mis le club en difficulté si on ne l’avait pas fait. Puis le rêve de demander à l’actionnaire d’éponger la dette chaque année sur ses propres deniers à hauteur de 10 à 20 M€, ce n’est pas sérieux », a glissé le dirigeant à L’Equipe, estimant qu’il n’aurait pas été honnête de faire de même avec son président Michel Seydoux « alors qu’il a déjà beaucoup participé à l’évolution de ce club ».

« Il nous a amené le domaine de Lucchin, un outil fantastique, et il est l’élément déterminant dans la construction du Grand Stade. On ne peut pas décemment aller taper à sa porte en disant : « Monsieur Seydoux, il faudrait rajouter ceci, rajouter cela… » Ce n’est pas sérieux ! Il faut qu’on soit en capacité de s’adapter », a conclu Jean-Michel Vandamme, soucieux de s’adapter aux contraintes.