OL – Mercato : Rudi Garcia a glissé trois indications discrètes face à Nice
par Julien Pédebos

OL – Mercato : Rudi Garcia a glissé trois indications discrètes face à Nice

L'entraîneur de l'OL, Rudi Garcia, a opéré une large revue d'effectif lors de la courte victoire face à l'OGC Nice. Avec quelques enseignements pour le Mercato à venir ?

Si la courte victoire de l'OL face à l'OGC Nice, hier au Groupama Stadium, était avant tout une première occasion de bien préparer la saison à venir, elle a également livré quelques indications sur ce que pourrait être la stratégie lyonnaise lors du Mercato à venir.

La porte n'est pas forcément ouverte pour Rafael ?

Il y a quelques semaines, le Progrès ouvrait clairement la voie à un départ de Rafael. Un avenir au Brésil était même évoqué pour le latéral également sur les tablettes du FC Nantes. Mais Rudi Garcia a envoyé un message de confiance à son joueur. Alors que Dubois et Tete étaient dans le groupe, c'est bien le Brésilien qui a débuté la rencontre comme titulaire dans un couloir droit où la concurrence est forte. Un mauvais signe pour le défenseur néerlandais ?

Andersen pas encore jeté aux oubliettes ?

Depuis que la question du Mercato de l'OL, un poste est notamment évoqué en priorité pour voir débarquer une recrue : la défense centrale. Joachim Andersen n'a pas donné satisfaction la saison passée et l'arrivée d'un renfort pour accompagner Jason Denayer revient souvent. Mamadou Sakho serait notamment en discussions avec les Gones. Mais face à Nice, Rudi Garcia a semble-t-il tenté de relancer le jeune Danois. Andersen est en effet le seul joueur lyonnais à ne pas avoir cédé sa place de toute la rencontre. Une dernière tentative pour le remettre sur les rails avant d'opter pour une recrue ?

Aouar pas forcément remplacé poste pour poste ?

Parmi les départs qui semblent acquis lors de ce Mercato estival, Houssem Aouar figure au premier rang. Le milieu lyonnais est appelé à relever un autre challenge et la question de son remplaçant va se poser. Mais hier, en positionnant son joueur à gauche d'un 4-5-1, Rudi Garcia a peut-être laissé entendre que l'arrivée d'un ailier gauche serait plus utile pour palier son départ qu'un numéro 8 dans le même profil. Avec Guimaraes, Mendes, Jean Lucas, Caqueret voire Reine-Adelaïde, il est vrai que les Gones semblent armés pour le milieu axial. Un profil plus offensif sur les côtés, pendant de Bertrand Traoré, semble donc plus correspondre aux besoins des Gones.