RC Lens : Oughourlian a même séduit une figure du LOSC
par Mathias Merlo

RC Lens : Oughourlian a même séduit une figure du LOSC

À la veille de la diffusion du doc "Lens, de sang et d’or", produit par Elide Productions, le propriétaire Luc Dayan a salué le travail d'Oughourlian.

Demain, les supporters du RC Lens pourront découvrir les coulisses de la montée en Ligue 1. Cette saison, les caméras d'Elide Productions ont suivi le parcours des Sang et Or. Diffusée sur la chaîne l'Equipe, mercredi et jeudi, la série-documenaite "Lens, de sang et d’or" devrait rappeler des bons souvenirs aux supporters lensois.

Luc Dayan, co-fondateur d'Elide Productions, est revenu sur le rôle clef joué par Joseph Ougourlian, propriétaire du RC Lens. Luc Dayan sait de quoi il parle, puisqu'il a occupé la fonction de président du RC Lens (2012-2013). Il a décrit sur les ondes de RMC le profil de son successeur : "C’est quelqu’un qui est extrêmement calme, placide, que j’apprécie vraiment. A ma connaissance, il n’a pas encore pété un plomb. Ayant pris connaissance de l’histoire de Lens, il veut en faire quelque chose de performant sur la durée. Il a bien compris l’économie du football. En plus, il est dans un univers où la spéculation veut dire quelque chose donc il sait qu’il faut faire bien attention au miroir aux alouettes. Il est tombé amoureux du club."

Pour Dayan, "il y a une chaleur au RC Lens"

À l'instar d'Ougourlian, Luc Dayan a été marqué au fer rouge par son passage au RC Lens : "Moi j’ai été président de Lens en ayant été président-actionnaire à Lille... Imaginez la rivalité ! Or à cette époque, Lens nous a prêté son stade. Je n’ai pas oublié ça. Tu ne ferais pas ça dans beaucoup d’endroit. Il y a une chaleur à Lens. Je connais peu de personnes qui disent du mal de cet environnement. C’est vraiment particulier et c’est assez profond."

Ce tournage au long cours devrait permettre aux supporters lensois de savourer encore un peu la montée en Ligue 1. L'organigramme du RC Lens est déjà tourné vers le renforcement de l'effectif actuel. Pour le moment, les Artésiens ont déjà assuré plusieurs signatures (Jean, Farinez, Clauss) et en attendent d'autres (Kakuta, Matusiwa).