OL – OM (1-0) : « purge », « match de quartier »… Pierre Ménès détruit l’Olympico

true

Pierre Ménès n’a pas aimé la prestation des Olympiques lors d’OL – OM (1-0) et il ne s’est pas privé pour l’écrire sur son blog.

C’était l’affiche des quarts de finale de la Coupe de France et elle n’a clairement pas tenu ses promesses au niveau du spectacle. Mercredi soir, l’OL a battu l’OM au Groupama Stadium (1-0) au terme d’un match fermé, seulement débloqué à la 82e minute par Houssem Aouar. Devant son écran, Pierre Ménès n’a pas aimé le spectacle proposé.

« Un niveau technique effarant »

Sur son blog, le consultant du CFC s’est voulu saignant : « J’attendais avec une certaine impatience l’Olympico programmé en soirée, au Groupama Stadium. J’étais sans doute trop naïf et optimiste. Entre une équipe de Lyon qui ne met pas un pied devant l’autre et une formation marseillaise qui montre de sérieux signes d’épuisement, on a eu droit à une innommable purge, d’un niveau technique effarant. Et dire que l’une est en 8e de finale de Ligue des Champions et l’autre 2e du championnat… Le premier acte a été vraiment abject, avec des séquences de jeu dignes d’un match de quartier. Et encore, ça joue plus technique que ça dans les matchs de quartier ».

Ménès s’en prend au « fantôme » Valère Germain

Et Pierre Ménès poursuit, s’attaquant aussi bien au jeu proposé par l’OL qu’au pouvoir offensif limité de l’OM : « J’ai bien cru qu’on allait devoir s’infuser une prolongation quand Dembélé a vu son péno bien repoussé par Pelé, mais finalement on peut tous remercier Aouar d’avoir marqué ce but qui nous a permis d’aller nous coucher un peu plus tôt et de ne pas s’infliger 30 minutes supplémentaires de pensum. Lyon n’a aucun fil conducteur dans son jeu. Aucun. Et les Marseillais ont un pouvoir offensif très limité. Quand tu joues avec Lopez à droite, Payet qui fait ce qu’il peut – et le fait plutôt bien avec les rares ballons qu’il touche – et un fantôme au poste d’avant-centre, c’est impossible de marquer ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008