OL – LOSC (2-2, 4-3) : les Tops et les Flops de la demi-finale de Coupe de la Ligue

true

A l’issue d’une rencontre heurtée où les deux équipes ont tour à tour pris le dessus, l’Olympique Lyonnais s’est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue face au LOSC (2-2, 4-3 aux tab). Les Gones retrouvent le Stade de France six ans après.

Les Tops :

Ciprian Tatarusanu (OL)

Pas franchement exempt de tout reproche sur le but de Renato Sanches (13e), le portier roumain n’a pas rassuré dans son jeu au pied ni dans ses sorties pendant 90 minutes. En revanche, il a été déterminant dans la séance de tirs au but, sortant la tentative de Jonathan Bamba et provoquant la frappe à côté de Sanches. Comment passer de Flop à Top en quelques minutes…

Moussa Dembélé (OL)

Buteur à tous les matches depuis le début d’année, l’avant-centre lyonnais a confirmé sa belle série, ne tremblant pas pour transformer le penalty de l’égalisation (17e). A côté de ça, il a pesé de tout son poids dans ses prises de balle, mettant en difficulté la rugueuse défense du LOSC. Il a également transformé son tir au but lors de la séance.

Bertrand Traoré (OL)

Souvent critiqué (et critiquable) du fait de son irrégularité, le Burkinabé était dans un bon soir. Autant dans le repli défensif, où il a été précieux, qu’offensivement où il a été l’un des rares détonateurs d’un match haché. Jusqu’à sa sortie.

Loïc Rémy (LOSC)

Rentré en cours de jeu, Loïc Rémy a eu les nerfs sacrément solides au moment d’aller tirer le penalty de l’égalisation dans le money-time et de le transformer d’une panenka. Encore plus pour se présenter en deuxième tireur et réussir sa tentative quelques minutes plus tard.

Les Flops :

Gabriel (LOSC)

Il est le joueur lillois le plus suivi par les grands clubs étrangers mais le Brésilien a encore de vrais progrès à faire. Le penalty qu’il a provoqué suite à un main baladeuse sur un centre de Maxwel Cornet est une faute rare à ce niveau. Benoît Millot ne pouvait faire autrement que de sanctionner.

Jonathan Bamba (LOSC)

Auteur d’une prestation offensive mitigée, l’ancien Stéphanois a provoqué des montagnes russes côté nordiste. S’il a obtenu le penalty du 2-2 dans le temps additionnel, Bamba a eu le malheur de rater sa tentative lors de la fatidique séance de tirs au but. En premier tireur, ça ne pardonne pas…

Thiago Mendes (OL)

Face à son ancien club, le Brésilien est passé au travers de son match. A l’image d’un milieu lyonnais pauvre techniquement et peu imaginatif dans ses choix, Thiago Mendes a tout fait à contre-temps. y compris quelques fautes grossières. Seul point positif : il a eu le cran d’aller tirer un penalty en séance et l’a transformé.

Le spectacle

Dans ce genre de match, on ne retient que la qualification. L’OL s’en contentera donc même si, dans le jeu, ce ne fut pas un bon match. On a certes vu quatre buts ce mardi soir à Décines mais que de déchet des deux côtés, que de mauvais coups distribués… L’émotion d’une équipe qui a retrouvé et communié avec son public est la petite éclaircie au milieu de l’ennui.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008