par La rédaction

OL - EXCLU : "Bale n'aurait jamais pu venir à Lyon"

Passé par Southampton entre 2002 et 2007, Georges Prost a vu grandir Théo Walcott et Gareth Bale.

L’ancien directeur du centre de formation de l’OL, aujourd’hui recruteur pour l’OM, a accepté d’ouvrir la boîte à souvenir où il a gardé quelques photos Collector.

Walcott

Photo génération Walcott

« J’étais arrivé un an auparavant et sur la première photo, nous venions d’être champion avec les moins de 19 ans. Théo – qui apparait en bas à gauche de la photo - était très jeune. Il devait avoir une quinzaine d’année… Je me souviens qu’il n’était pas encore titulaire avec nous. Mais sincèrement, il avait déjà des qualités exceptionnelles à l’époque. Walcott, c’était déjà un supersonique. Il faisait la différence. Ce n’est pas un hasard si Walcott a été transféré pour 17 M£ (19,7 M€ environ). »

Bale

Photo génération Bale

« Sur cette photo, on est champion avec les U18. Quand je suis arrivé à Southampton, Bale était déjà au club. Je me rappelle que j’allais déjà le voir jouer avec les U13. Il évoluait soit sur l’aile, soit au poste de latéral. Gareth avait déjà une grosse capacité d’endurance et de vitesse. Ce qui était plutôt rare chez un joueur. En principe, ou tu as l’un ou tu as l’autre mais lui il avait les deux. C’était un don de la nature qui fait qu’on ne voyait déjà que lui. Sous mes ordres, je ne l’ai eu que deux ans, quand il avait 14 et 15 ans. Après, il a fait une saison en professionnel et est parti à Tottenham pour 10 M£ (11,6 M€ environ) en mai 2007. Finalement, on est parti en même temps puisque j’ai signé à Lyon en juin 2007.

En arrivant à l’OL, j’avais parlé de lui à Rémi Garde qui était alors à la cellule de recrutement de l’OL. Mais nous n’aurions jamais pu le faire venir ! C’était déjà impossible car il coûtait déjà plus de 12 M€ à l’époque.

Gareth, c’est vraiment un bon mec ! Récemment, j’ai encore eu sa maman au téléphone. Il doit m’appeler cette semaine quand il viendra en France. C’est vraiment quelqu’un qui n’oublie pas. Il m’a envoyé son maillot à Tottenham. Une photo dédicacée où il écrit « Merci pour tout, Georges ». C’est vraiment un gamin extraordinaire. Comme Walcott du reste… »

Southampton

Prost

« Sur cinq saisons là-bas, j’ai gagné quatre fois le championnat. En même temps, vu la génération : il y avait Gareth Bale, Théo Walcott,  Nathan Dyers (Swansea), Adam Lallana (capitaine de Southampton aujourd’hui), Tim Sparv (Groningen, international finlandais), Andrew McNeill (Livingston)… Quasiment toute l’équipe fait une carrière professionnelle et trois d’entre eux sont internationaux.  Bale et Walcott sont même les deux plus jeunes internationaux de l’histoire de leur nation.

C’est exceptionnel d’avoir un cru comme ça ! J’ai connu beaucoup de succès partout où je suis passé. A Mulhouse, j’ai eu Bouafia, Keller et Subiat. A Monaco, j’ai vu passer Puel, Amoros, Bellone, Bijotat. A Marseille, c’est moi qui suis allé chercher Seydou Keita. J’ai eu Baldé, Flamini, Nasri…Mais mon meilleur souvenir, ça reste l’Angleterre. L’état d’esprit y est extraordinaire. Là-bas, pas besoin de discours. Ils sont toujours à fond. Ils mettent la musique à fond dans le vestiaire. Puis, de la 1e à la 90e minute, ils foncent comme des sauvages. Pas besoin de les pousser…

Chaque fin d’année mon président venait me remercier. Je travaillais ni plus ni moins qu’en France mais là-bas, il y a une vraie reconnaissance. A Southampton, le président connait le prénom de tous les jardiniers, les cuisiniers et les joueurs de l’Académie. Ce n’est pas en France qu’on voit ça ! »

Lyon – Tottenham

« Moi, je suis Lyonnais et je reste supporter de mon club. Gareth, je l’aime bien mais je ne vais pas souhaiter la victoire de Tottenham quand même ! Jeudi soir, je serais pour l’équipe entraînée par Rémi Garde, même si on a un peu coupé les ponts depuis mon retour du Qatar. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Dossier réalisé pour But! National, actuellement en kiosques.

But! National n°29