Équipe de France : Benzema a « gonflé » Giroud !

Devenu titulaire indiscutable suite à l’affaire Benzema la saison dernière en équipe de France, Olivier Giroud avoue que toute cette histoire l’a vraiment gavé.

Auteur d’un bon Euro, Olivier Giroud a fait taire bon nombre de sceptiques sur son niveau de jeu et sa légitimité à revêtir le maillot frappé du coq depuis des mois. Pourtant, l’attaquant d’Arsenal a souvent été sifflé dans les stades de l’Hexagone par ceux qui voyaient en lui un opportuniste juste là pour remplacer Karim Benzema, laissé sur le carreau après l’affaire obscure avec Mathieu Valbuena. Aujourd’hui, ce même Giroud savoure sa victoire mais reconnaît que tout cela l’a un peu gonflé.

« J’ai tout de suite compris que les gens qui m’ont sifflé n’étaient pas des anti-Giroud, mais des pro-Benzema. Il ne pouvait pas en être autrement. Je sortais d’une super-saison avec Arsenal. C’était juste décevant, mais j’ai été content de retourner ensuite l’opinion. L’affaire Benzema ? Ce n’est pas le plus important mais oui, cela m’a gonflé, pour rester poli. Je n’étais pas responsable, ni de près ni de loin, de cette histoire et je n’ai pas compris cette espèce de haine qui s’est développée contre moi. Des mecs voulaient Benzema en pointe et ça me retombait dessus, admet-il dans le quotidien Aujourd’hui en France. Le foot veut ça. D’autres mecs se feront siffler puis applaudir. Même moi je peux être comme ça. Pester contre un type qui rate une occasion puis l’embrasser ensuite ! C’est humain. Mais de là à siffler, j’ai quand même du mal à comprendre. Cela m’avait paru dur mais, dans le passé, j’avais déjà renversé d’autres situations. Et ce n’est peut-être pas fini. »

Julien Perez