France – Moldavie (2-1) : les 3 enseignements de la victoire poussive des Bleus

false

La France a pris la tête du groupe H des qualifications de l’Euro 2020 grâce à une victoire poussive face à la Moldavie (2-1). Voici les 3 enseignements de la soirée. 

Clément Lenglet, une boulette qui fait tache

On louait jusque-là la solidité et la rigueur de Clément Lenglet en équipe de France. Le défenseur central du FC Barcelone a vu s’effriter sa réputation sur une action, celle de la 9e minute. A la lutte avec Rata, Lenglet a raté non pas un mais deux ballons de la tête avant de se faire griller la politesse par son vis-à-vis. Avec cette erreur, il prend forcément le risque de voir son statut remis en cause.

Kylian Mbappé très (trop ?) brouillon

Kylian Mbappé a affiché un visage brouillon. Tout juste remis de sa blessure, l’attaquant du PSG a connu pas mal de déchets et n’a pas toujours choisi la solution de facilité. Tantôt à droite, tantôt à gauche, Mbappé a aussi passé son temps à tenter de forcer la décision dans l’axe en s’y cassant les dents. Olivier Giroud, préféré en pointe, a encore été décisif en déséquilibrant le gardien moldave sur le but de Raphaël Varane et en inscrivant son 39e but en Bleu sur penalty.

Dans le doute au Barça, Griezmann ne se rassure qu’à moitié

Antoine Griezmann avait profité du dernier rassemblement tricolore pour reprendre confiance, lui qui connaît des débuts compliqués au FC Barcelone. Ce soir, c’est plus flou. Le champion du monde a été inexistant en première période, avant de hausser son niveau par la suite. On attend encore plus de Griezmann, notamment dans sa relation avec Mbappé. Didier Deschamps leur a suffisamment tiré les oreilles face à la Moldavie pour s’en rendre compte. Le Barcelonais n’a plus marqué depuis le 2 juin…

Bastien Aubert

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013