FC Barcelone : blessés, Pedri, Dembélé, le futur président... Les mots de Koeman face aux médias
Ronald KoemanCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

FC Barcelone : blessés, Pedri, Dembélé, le futur président... Les mots de Koeman face aux médias

Samedi soir (21h), le FC Barcelone se déplace sur la pelouse d'Alaves pour mettre fin à une série de deux défaites consécutives en Liga. Ronald Koeman était face à la presse il y a quelques minutes.

Sur les absences de Ter Stegen et Umtiti

« Marc André Ter Stegen s'entraîne avec nous depuis hier. Il va bien mais il a besoin de quelques séances d'entraînement supplémentaires pour être en bonne forme physique sans problèmes et pouvoir jouer. Samuel Umtiti ? Pour le moment, il n'est pas en mesure de participer. Ce matin, il a fait une partie de la séance et a besoin de sessions entières. Je suis content parce qu'il est avec le groupe. Il en reste peu mais il a besoin de plus de séances pour revenir ».

Sur l'éclosion de Pedri

« Pedri lui-même est un garçon très normal et très humble, je pense que tout ce qui est sorti dans la presse après son match est normal, car à 17 ans ce n'est pas anodin de jouer si bien dans un Clasico puis contre la Juventus. Il est normal que la presse en parle. C'est un garçon très humble qui a les pieds sur terre, sinon c'est nous qui nous en chargerons ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC BARCELONE

Sur le retour en forme de Dembélé

« Ce qui a influencé sa performance, ce sont les blessures, aujourd'hui il est beaucoup mieux physiquement et a participé aux matchs. Il est créatif, il a beaucoup de vitesse, l'équipe a besoin de joueurs comme comme ça ».

Sur la mise à l'écart de Riqui Puig

« C'est une décision technique. Sur plusieurs matchs en début de saison, nous avons eu 23 joueurs et pour moi c'est trop. Le mieux est de voyager avec 20 ou 21 maximum. Je préfère qu'il y ait des joueurs qui fassent une session d'entraînement très intense au cas où j'aurais besoin d'eux. Il faut qu'ils soient en forme ».

Sur le futur président

« Je ne sais pas. Ce n'est pas entre mes mains. Je suis l'entraîneur de ce club et je travaille dur pour faire avancer l'équipe, obtenir de bons résultats et remporter des titres. C'est ce que l'entraîneur et les joueurs doivent faire. Et le reste, on attend. Je ne suis pas nerveux et je suis impliqué dans mon travail. C'est comme ça. À partir d'aujourd'hui jusqu'aux élections, il y a des candidats qui parlent, qui disent des choses sur leurs projets et nous verrons qui sera le président dans le futur ».

Sur la candidature de Toni Freixa, qui promet son maintien s'il est élu

« Je n'aime pas parler des candidats individuellement, nous verrons ce qui peut arriver. Mon travail n'est pas d'être heureux ou malheureux si quelqu'un veut changer les choses ou pas. Je suis ici pour le club et pour gagner des choses et le plus important est de gagner demain ».