Joan Laporta
Joan LaportaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BRAS DE FER

FC Barcelone : le cheikh se vexe et bloque Xavi, Laporta obligé de rattraper le coup ?

Le FC Barcelone est dans une impasse avec Al-Sadd et Xavi... A moins que Joan Laporta ne se décide à passer à l'action ?

Zapping But! Football Club Real Madrid, FC Barcelone : top 10 des joueurs les plus capés en Ligue des Champions

Depuis le limogeage de Ronald Koeman la semaine passée, le FC Barcelone bataille pour faire venir Xavi sur son banc. L'ancien milieu blaugrana a beau être très motivé à l'idée de s'asseoir sur le banc de son club de cœur, il n'ira pas au clash avec les dirigeants de son club qatari d'Al-Sadd. Si dans un premier temps, Xavi avait la charge de négocier son départ, ce sont désormais aux dirigeants du Barça de rentrer à l'action.

Pour obtenir rapidement la venue de Xavi, Joan Laporta a dêpéché son vice-président des Sports Rafa Yuste et son directeur du football Mateu Alemany à Doha mais ce ne sera pas suffisant. Esport3 rapporte en effet que le cheikh Mohammed bin Al Thani, propriétaire d'Al-Sadd, n'a aucune intention de rencontrer les deux hommes.

Al-Sadd bloque Xavi et le dit

Le club qatari s'est même montré très ferme dans un communiqué du président Turki Al-Ali : « Nous nous félicitons de la visite de la délégation administrative du FC Barcelone, ​​et nous apprécions et respectons cela. La position du club est claire depuis le début - nous nous engageons à garder notre entraîneur Xavi avec nous et nous ne pouvons pas le laisser partir à ce moment sensible de la saison ».

Dans la culture locale, ce genre de discussions se fait de patron à patron et le cheikh Mohammed bin Al Thani attendrait tout simplement que Joan Laporta se déplace en personne pour négocier avec lui. Ce n'est qu'à cette condition qu'Al-Sadd reviendra sur la clause libératoire de Xavi, fixée à 5 M€, et qui bloque pour l'instant la venue du technicien en Catalogne. Le président du Barça acceptera-t-il de faire un voyage éclair à Doha pour débloquer la situation ?

Pour résumer

Al-Sadd, par le biais de son président, a fermé la porte à un départ de Xavi Hernandez au FC Barcelone. Il reste cependant un ultime levier pour débloquer le dossier : des négociations directes entre le cheick Mohammed bin Al Thani et Joan Laporta.