FC Barcelone : Messi débarrassé de son pire ennemi dès demain ?
Josep Maria Bartomeu et Lionel MessiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet

FC Barcelone : Messi débarrassé de son pire ennemi dès demain ?

Il ne manque plus que 1000 voix pour que la motion de censure déposée à l’encontre du président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, aboutisse. Ce qui le contraindrait à démissionner, pour le plus grand bonheur de Lionel Messi.

Durant l’été, Lionel Messi a tenté un coup de force incroyable en voulant partir à Manchester City, lassé par les errements de ses dirigeants, Josep Maria Bartomeu en tête. Ceux-ci n’ont rien trouvé de mieux que de le retenir de force et surtout de rater leur recrutement estival dans les grandes largeurs. Contraints de libérer de la masse salariale pour faire venir Memphis Depay, ils ont par exemple cédé un bon joueur (Raphinha) à leur ennemi (le PSG) et envoyé en prêt Jean-Clair Todibo au Benfica pour deux ans… sachant que son contrat se termine en 2022 !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC BARCELONE

Plus que 3.715 voix et Bartomeu saute !

Autant d’exemples qui illustre la motion de censure déposée par les socios du FC Barcelone à l’encontre de leurs directions. Le programme des opérations était simple : il fallait réunir 16.521 signatures de socios. Une fois ce total atteint, l’ensemble des signatures étaient présentées au club, qui devait les recompter pour vérifier qu’il n’y avait pas de faux. Une fois que le total requis est officiellement atteint, Bartomeu et ses dirigeants doivent démissionner.

Eh bien, le Barça a annoncé ce mardi qu’il avait reçu 20.687 signatures, qu’il en avait validées 15.557 et réfutées 814. Il n’en manque donc plus que 3.715 et le compte de Bartomeu sera bon. Selon Marca et El Mundo Deportivo, ce devrait être chose faite demain. L’ennemi de Lionel Messi va être contraint à la démission, un gouvernement de transition sera mis en place, chargé de préparer des élections.