FC Barcelone, PSG - Mercato : le retour de Neymar, Messi, Pochettino, Abidal balance tout !
Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
Langue bien pendue

FC Barcelone, PSG - Mercato : le retour de Neymar, Messi, Pochettino, Abidal balance tout !

Ancien directeur sportif du FC Barcelone, le Français Eric Abidal a accordé un entretien musclé au quotidien anglais, The Telegraph. L'occasion pour celui qui a quitté le club blaugrana il y a neuf mois, de rappeler certaines vérités.

Zapping But! Football Club FC Barcelone : le bilan chiffré de Lionel Messi en Catalogne

On l'attendait. Un jour ou l'autre. Et c'est finalement au média anglais, The Telegraph, qu'Eric Abidal, ancien directeur sportif du FC Barcelone, a accordé ses brûlants souvenirs. Lui qui a quitté la Catalogne par la petite porte est donc revenu sur les conditions de son départ. Et notamment sur sa son supposé différend avec Lionel Messi. Mais pas que. 

L'éviction de Ernesto Valverde

"En décembre 2018, après avoir analysé le coach, le staff et l'équipe, j'ai recommandé le départ d'Ernesto Valverde. Le président m'a dit non et a même pris la décision de le prolonger deux mois plus tard. Sur ma liste, pour le remplacer, il y avait Mauricio Pochettino, Quique Setién, Max Allegri et Xavi Hernandez. Quique a été nommé, mais ma première option était Pochettino."

Sa relation avec Lionel Messi

"Je n'ai jamais dit que les joueurs voulaient se débarrasser de Valverde. Messi m'a parlé individuellement, on a eu une discussion très forte, mais je l'accepte. J'étais à l'aise parce que c'est le seul joueur qui me parlait comme ça. C'était le capitaine, il voulait défendre l'équipe. Je n'ai rien à régler avec lui, notre relation n'a pas changé depuis. Je ne sais pas pour lui, mais pour moi cette situation est derrière nous."

Le retour avorté de Neymar

"Dix jours avant la fin du mercato 2019, je suis allé à Paris pour parler avec Leonardo, j'étais avec Oscar Grau et on a parlé de Neymar. Si Oscar Grau se déplace, c'est qu'on peut signer le joueur. Si on n'avait pas signé Griezmann avant, je pense qu'on aurait resigné Neymar à 100% car c'était ce dont on avait besoin. L'équipe avait besoin d'un vrai ailier. Le président a décidé de signer Griezmann. Un des arguments contre Neymar, c'était qu'il avait une affaire en justice contre le club. Ils ont dit qu'il faudrait y mettre fin pour revenir. Ce n'était pas mon problème car je n'étais pas au club quand ça avait démarré. De mon point de vue, on aurait pu recruter le joueur, mais ça ne s'est pas passé comme ça."