FC Barcelone : un immense fan du Real Madrid fait un beau compliment à Lionel Messi
Lionel MessiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RESPECT

FC Barcelone : un immense fan du Real Madrid fait un beau compliment à Lionel Messi

Supporter du Real Madrid devant l'éternel, le tennisman Rafael Nadal s'est invité dans la polémique sur le salaire de Lionel Messi en déclarant qu'il ne voyait pas où était le mal, vu ce que le génie argentin apportait au FC Barcelone.

Zapping But! Football Club FC Barcelone : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Depuis la révélation par El Mundo des dessous financiers du contrat signé entre le FC Barcelone et Lionel Messi il y a trois ans et demi, la polémique n'en finit plus de rebondir. Le génial argentin aurait touché plus de 500 M€ sur cette période, ce qui influerait forcément sur les gros problèmes économiques de son club, dont les pertes sont estimées à plus d'un milliard avec la crise sanitaire. Un joueur de football mérite-t-il d'être payé autant ? Messi a-t-il conduit le Barça au bord du précipice ? Un avocat très particulier a pris la défense du sextuple Ballon d'Or.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC BARCELONE

"Je ne comprends pas le débat sur Messi"

Cet avocat particulier, c'est Rafael Nadal. La légende du tennis a été questionné sur ce sujet lors d'une interview à la télévision espagnole. Et si on pouvait se douter qu'il serait dans le camp du sportif bien payé, vu qu'il en est un lui-même, le fait qu'il soit un supporter acharné du Real Madrid aurait pu l'inciter à faire preuve de langue de bois. Mais non, Rafa a la classe, sur les courts comme en dehors.

"Je ne comprends pas le débat sur Messi. C'est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire. Il gagne ce que le club est disposé à lui donner. C'est au Barça de faire attention à ses finances et à ce qu'il veut faire dans le futur, avec Messi ou non." Une sortie d'une sagesse infinie, Lionel Messi n'ayant menacé personne pour être payant autant, sans compter qu'il fait gagner plus d'argent au FCB qu'il ne lui en coûte…