FC Séville - FC Barcelone (2-0) : 900e amère pour Lionel Messi
Lionel MessiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RATÉ

FC Séville - FC Barcelone (2-0) : 900e amère pour Lionel Messi

Lionel Messi a tout tenté ce soir contre le FC Séville en demi-finales aller de la Coupe du Roi. Mais le gardien adverse était infranchissable et le FC Barcelone a concédé une défaite qui compromet grandement ses chances de qualification.

Zapping But! Football Club FC Barcelone : les chiffres de la saison 2020-2021 d'Antoine Griezmann

Ce soir, Lionel Messi disputait son 900e match. Il s’agissait de son 758e avec le FC Barcelone. Sur ces 900 rencontres, il en a démarré 802 et a inscrit 722 buts. Face au FC Séville, dans cette très prometteuse demi-finale aller de Coupe du Roi, il a eu plusieurs grosses opportunités d’en inscrire un 723e. Un but qui aurait grandement aidé son équipe, au final battue 2-0 sur des réalisations de l’ancien Bordelais Jules Koundé (25e) et de l’ex-Blaugrana Ivan Rakitic (85e). Et qui compromet grandement ses chances de remporter un trophée cette saison

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC BARCELONE

Bono était imbattable ce soir

Mais voilà, Messi est tombé sur un Yassine Bounou, dit Bono, infranchissable. Le gardien canadien de 29 ans avait donné le ton de sa partie en remportant son face-à-face avec le sextuple Ballon d’Or à la 11e minute. Sur une passe lobée d’Antoine Griezmann, Messi avait tenté une frappe croisée du gauche. Mais Bono l’avait sortie du bout du pied gauche. En seconde période, le duel a continué avec une frappe de 25 mètres de l’Argentin sur une belle remise de Frenkie De Jong, détournée par Bono alors qu’elle allait se nicher dans son petit filet droit, au ras du poteau (55e).

A la 70e, Messi a tenté de profiter d’un cafouillage dans la surface pour égaliser d’une frappe en force, mais elle n’était pas cadrée. Enfin, à la dernière minute, sur un coup franc idéalement placé pour lui, il n’a pas tenté de passer par dessus le mur comme à l’accoutumée. Sa frappe en force du côté opposé était idéalement placée, encore une fois tout près du poteau. Mais Bono, au prix d’un réflexe incroyable, l’a détournée en colère. Et sauvegardé les chances des tenants de l’Europa League de priver le grand Barça d’une finale dans son épreuve favorite.