ASSE, FC Nantes, OL, OM, PSG : le scandale Mediapro à peine digéré, la Ligue corrige une erreur monumentale
Credit Photo - Icon SPORT
par La rédaction
Droits TV

ASSE, FC Nantes, OL, OM, PSG : le scandale Mediapro à peine digéré, la Ligue corrige une erreur monumentale

Pour son nouvel appel d'offres des droits TV, la Ligue de Football Professionnel exigera une garantie bancaire au diffuseur retenu. Ce qui n'avait pas été le cas avec Mediapro.

C'est le magazine Capital qui révèle l'information. Information qui tend à prouver, et au contraire de ce qu'ont affirmé certains président de clubs, que la Ligue de Football Professionnel (LFP) a enfin compris son erreur du passé. En effet, la LFP a cette fois changé de stratégie et demandera aux chaînes intéressées par la diffusion des matches de L1 et L2, une garantie bancaire, à savoir "une garantie autonome à première demande émanant d'un établissement bancaire de premier rang acceptable par la LFP."

Son montant s'élèvera aux droits d'une saison, ajoute Capital. Toujours selon le média, la LFP demande aussi une garantie venant "de la société mère du groupe auquel le candidat appartient et/ou, au choix de la LFP, de l'actionnaire de référence du groupe auquel le candidat appartient." A noter, au sujet de cette dernière garantie, que ce fut le cas avec Mediapro, mais qui était déjà en difficulté financière.

En revanche, Mediapro n'avait pas été contraint de s'acquitter du montant des droits de la première année de diffusion. Cette fois, l'heureux élu devra le faire avec un paiement intégral dès le 5 février prochain pour la saison en cours. Et 34 % du montant des prochaines saisons payés en avril et en juin de chaque année.