ASSE, FC Nantes : une décision urgente et radicale prise par les deux clubs
Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
Internationaux

ASSE, FC Nantes : une décision urgente et radicale prise par les deux clubs

A l'ASSE, comme au FC Nantes et dans de nombreux clubs, on ne souhaite pas laisser certains de ses internationaux rejoindre leurs sélections lors de la prochaine trêve internationale. Règle sanitaire oblige.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le bilan des entraîneurs sous l'ère Waldemar Kita

Les officialisations se succèdent. Et il est fort probable que tous les clubs de Ligue 1 empêchent certains de leurs internationaux d'honorer leurs prochaines sélections internationales. En cause, et comme vous le savez sans doute, le contexte sanitaire actuel qui impose un isolement total de sept jours au retour en France de tous ceux qui ont quitté le pays (hors communauté européenne). Or, les prochains matches internationaux, du moins certains, auront lieu trois ou quatre jours avant une journée de Ligue 1 !

Au FC Nantes, un communiqué vient de tomber. Et il est clair. "À l'image de plusieurs clubs de l'Hexagone, le FC Nantes ne libérera pas ses joueurs internationaux sélectionnés pour des matches en dehors de l'espace européen lors de la prochaine trêve internationale, programmée à la fin du mois de mars. En l'absence de garanties sanitaires conformes aux exigences du gouvernement français en vigueur à ce jour, le FC Nantes ne pourra libérer ses internationaux hors des limites de l'espace européen. Cette décision, fondée sur la circulaire FIFA 1749 du 5 février dernier, se justifie par le protocole retour imposé aux voyageurs qui se seront rendus à l'extérieur de l'Union européenne, lesquels devront notamment respecter un isolement de sept jours. Les joueurs concernés seraient également dans l'impossibilité de prendre part à la rencontre de la 31e journée de Ligue 1 Uber Eats, programmée le dimanche 4 avril prochain, entre le FC Nantes et l'OGC Nice (15h)."

Pour l'ASSE, concernée par le maintien également, le match de L1 sera face à un concurrent direct, Nîmes. Et Claude Puel, en conférence de presse, vient de préciser qu'en l'état actuel des choses, il ne donnerait pas son feu vert pour libérer les joueurs concernés.