FC Nantes : colère, honte, opération commando, Alban Lafont comme on ne l'a jamais lu
par Benjamin Danet
Discours musclé

FC Nantes : colère, honte, opération commando, Alban Lafont comme on ne l'a jamais lu

A deux jours du déplacement à Angers, le gardien du FC Nantes, Alban Lafont, a tenu un discours musclé pour tenter de réveiller les Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les meilleures déclarations de l'année 2020

Les mots pour le dire. Et, sans doute également, pour bien faire prendre conscience aux supporters, que les joueurs du FC Nantes n'ont aucune intention de lâcher prise dans l'optique du maintien en Ligue 1. Face aux médias, ce jour, la gardien Alban Lafont a tenu un discours pour le moins musclé, à, l'image de son nouvel entraîneur, Antoine Kombouaré. 

"Je suis en colère parce que 16 matches sans victoire, c’est catastrophique. On n’a pas le droit de produire ça et de mettre le FC Nantes dans cette situation. Tout le monde ressent ça. Il faut réagir. On n’a pas le choix. Il reste 14 matches, donc c’est 14 finales. Pour l’avoir vécu auparavant, chaque match va être un combat. Comme je suis un compétiteur, j’ai envie de gagner. On est un peu humilié donc on ressent de la honte."

Avant d'en dire un peu plus sur la touche Kombouaré, qui, on le sait, est naturellement musclée pour les joueurs. "Je suis dans cette optique de l'opération commando. On est en crise. On a besoin de résultats. Il ne reste pas énormément de matches. C’est une opération commando, le temps est compté. Il ne faut pas regarder les autres équipes. Il faut se bouger et produire quelque chose de décent. Tout le monde a l’envie de bien faire et cette mentalité de compétiteur. Il ne faut pas seulement le penser et le dire mais le démontrer en match."