FC Nantes : Domenech craque encore, une cible très haut placée prend très cher !
Raymond Domenech Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CIBLES MOUVANTES

FC Nantes : Domenech craque encore, une cible très haut placée prend très cher !

Raymond Domenech, passé furtivement sur le banc du FC Nantes la saison dernière, s’en est vertement pris à un certain Arsène Wenger.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les transferts les plus chers

Raymond Domenech est aussi offensif dans les médias qu'il n'était inoffensif sur le banc du FC Nantes la saison dernière. Après avoir raté son retour dans le costume d'entraîneur après le fiasco de Knysna, l’ancien sélectionneur des Bleus multiplie les coups de gueule par-ci par-là et vient de trouver une nouvelle cible très haut placée : Arsène Wenger.

Dans une récente interview à L’Équipe, l’ancien manager d’Arsenal a ainsi présenté les contours du nouveau calendrier qu’il imagine mettre en place avec la FIFA à partir de 2028, avec une grande compétition internationale chaque année (Coupe du monde et Euro tous les deux ans) et des qualifications regroupées en deux blocs. Domenech n’y croit pas une seconde.

« L’idée ne tient pas la route, elle est stupide. Qu’elle soit portée par M. Wenger, ça n’a pas de sens. Quand il était entraîneur, il pestait contre les sélections en permanence. J’ai eu de nombreux litiges avec lui sur les joueurs qu’il ne voulait pas que je prenne. Je ne comprends pas son positionnement, a pesté l’ancien coach des Canaris sur La Chaîne L’Équipe. Les joueurs qui seront sélectionnés en permanence n’auront en fait jamais de vacances. C’est une aberration politique. Comme d’habitude, la FIFA décide, impose et se sert des joueurs. Quand j’entends Wenger dire que les joueurs sont d’accord, il me rappelle Guy Roux qui faisait des sondages dans son bureau. Wenger ne cite en plus que des anciens joueurs. Pour ceux qui ne jouent pas, c’est génial. Pour les autres, c’est une aberration. »

Pour résumer

Raymond Domenech, passé furtivement sur le banc du FC Nantes la saison dernière, s’en est vertement pris à un certain Arsène Wenger. L'ancien manager d'Arsenal est coupable selon lui de vouloir changer le calendrier international.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert