FC Nantes : Girotto livre la recette pour battre le Stade de Reims
Andrei GirottoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
EFFORT CONTINU

FC Nantes : Girotto livre la recette pour battre le Stade de Reims

Le Brésilien du FC Nantes Andrei Girotto estime que son équipe entre bien dans les matches mais baisse d'intensité après le repos, ce qui est à l'origine de ses déconvenues. Il demande un effort constant pour battre le Stade de Reims.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les transferts les plus chers

Dimanche dernier, le FC Nantes disputait un match vital dans la course au maintien sur la pelouse de Nîmes. Les Canaris pensaient avoir fait le plus dur après avoir ouvert le score par Ludovic Blas à la 27e minute. Mais à force de reculer en seconde période, ils ont fini par concéder l'égalisation à un quart d'heure de la fin, restant ainsi scotchés à la 19e place. De cette partie, de nombreux enseignements ont été tirés côté nantais. Andrei Girotto a révélé le principal hier en conférence de presse.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

"On n'arrive pas à mettre la même intensité pour garder le résultat"

"On savait que c'était une finale pour nous. Contre des concurrents directs, il faut jouer les matches comme des finales. On a réussi une grosse première période où on a bien réussi à maîtriser le jeu, à faire le pressing, ce qu'on n'a plus fait en deuxième période. On savait que ce serait un match compliqué. En deuxième mi-temps, on savait qu'ils allaient venir chercher le résultat. On n'a plus réussi à tenir le ballon et à les agresser. Il faut travailler ça pour ne plus perdre de points comme on a pu le faire. L'adversaire a voulu nous agresser davantage et il faut qu'on arrive à mieux gérer quand on mène au score. Ça fait déjà plusieurs fois qu'on marque et qu'en deuxième période on n'arrive pas à mettre la même intensité pour garder le résultat. On perd trop de points bêtement."

"Le plus difficile c'est de marquer le premier but. Là on le fait et on met tout par terre. Je pense que les joueurs ont bien compris et il faut poursuivre lorsqu'on ouvre le score. Je pense que si on avait continué à jouer comme en première mi-temps, on se serait imposé. Ce n'est pas physique par qu'on a vu les statistiques et elles sont bonnes en deuxième mi-temps. Mais quand l'adversaire cherche plus à nous agresser pour obtenir le résultat, il faut plus tenir le ballon et se mettre à l’abri avant."