FC Nantes : il y aurait un bon et un mauvais Waldemar Kita...
Credit Photo - Icon SPORT
par Benjamin Danet
Contradictions

FC Nantes : il y aurait un bon et un mauvais Waldemar Kita...

Waldemar Kita, le président du FC Nantes, n'en finit plus de faire face à ses détracteurs. Certains de ses anciens joueurs tentent de comprendre ses échecs au sein des Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Le changement d'entraîneur ne manquera donc jamais aux supporters du FC Nantes. Du moins tant que Waldemar Kita en sera à la tête, lui qui a déjà usé 18 entraîneurs avant de nommer, hier, Antoine Kombouaré à la tête de l'équipe première. Sur la chaîne l'Equipe, l'ancien gardien des Canaris, Jérôme Alonzo, a tenté e comprendre comment l'homme d'affaires en était arrivé là.

Et selon lui, c'est assez simple : il y a deux Waldemar Kita. Celui qui réussit dans les affaires et celui qui ne comprend pas comment ça se passe dans un club de football. Propos accordés au Parisien et retranscrits par le site foot radio.

"A Nantes, j’ai fini ma carrière comme ça, avec trois entraîneurs pour ma dernière année pro (Gernot Rohr, Jean-Marc Furlan et Baptiste Gentili en 2009-2010 en L2). Waldemar Kita est quelqu’un qui a su garder la tête froide dans les affaires, mais il y a un autre Waldemar, président de club, qui, lui, ne gère absolument pas la pression. Il n’a jamais su s’entourer d’un n°2 digne de ce nom, d’un chief of football qui connaisse la maison, l’environnement particulier du FC Nantes. Quelqu’un qui puisse faire pare-feu et expliquer les us et coutumes du football à Waldemar. Je ne m’explique pas comment avec un trésor comme le FC Nantes, on peut faire une bouillie pareille, année après année. Tu ne peux pas changer ton coach en janvier en imaginant qu’il va gagner sept matchs et ni le changer en février parce qu’il n’en a pas gagné un seul. Waldemar est dans l’improvisation constante et le manque d’anticipation. Ça va lui coûter son club, maintenant il ne peut plus s’en sortir…"