Randal Kolo Muani (FC Nantes)
Randal Kolo Muani (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

FC Nantes : Kolo Muani lève un doute qui chiffonne les supporters

Randal Kolo Muani, meilleur attaquant du FC Nantes cette saison, a aussi tendance à vendanger dans la zone de vérité. Le buteur de 22 ans inquiète les supporters des Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le bilan des entraîneurs sous l'ère Waldemar Kita

Au FC Nantes, personne n’a envie de voir partir Randal Kolo Muani en 2022. Et pourtant, l’attaquant de 22 ans aurait déjà fait une croix sur une prolongation de contrat et attendrait sagement qu’un club vienne le cueillir au mercato pour faire ses valises. Sans doute le plus tard possible, histoire de faire taire un défaut qui commence à inquiéter les supporters des Canaris : son manque de réalisme.

« Ces derniers temps, j'ai du mal à marquer, à trouver le chemin des filets. Mais tant que j'arrive à faire marquer mes partenaires, je suis content. Focalisé sur les stats ? Pas forcément, a-t-il affirmé dans So Foot. Je dois devenir comme ça, car je suis attaquant et c'est un peu mon métier, mais je ne vois pas le foot comme ça. Si on gagne et que je fais de bonnes prestations, c'est la même chose pour moi. Mais c’est vrai que quand je suis face au but, j'ai des hésitations. Je peux hésiter entre deux solutions et tirer quand c'est trop tard. Je m'entraîne à côté, je ne me prends pas la tête sur ça. En première intention, quand ça me vient, j'arrive à les mettre au fond. »

Au-delà de son manque de tranchant dans la zone de vérité, Kolo Muani a évoqué son positionnement. « Ça m'arrive encore de jouer à droite, comme à Bordeaux en deuxième période, a-t-il analysé. Sur le côté, il y a du un-contre-un, j'ai plus le ballon, j'arrive à percuter, je me fais plaisir. Tu prends plus de plaisir quand tu es à droite que quand tu es devant. En pointe, tu as les défenseurs sur le dos. »

Pour résumer

Randal Kolo Muani, meilleur attaquant du FC Nantes cette saison, a aussi tendance à vendanger dans la zone de vérité. Le buteur de 22 ans inquiète les supporters des Canaris à cause de son manque de réalisme dans la zone de vérité.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert