FC Nantes : Kombouaré rebat déjà les cartes dans le vestiaire, un joueur déjà menacé ?
Antoine Kombouaré (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
NOUVELLE DONNE

FC Nantes : Kombouaré rebat déjà les cartes dans le vestiaire, un joueur déjà menacé ?

Le nouvel entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré a déjà dirigé son premier entraînement à la Jonelière. Voici les premiers enseignements à en tirer.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les meilleures déclarations de l'année 2020

Antoine Kombouaré a déjà établi son plan de bataille pour sauver le FC Nantes d’une Ligue 2 qui lui tend les bras. Lors de sa présentation d’hier, l’entraîneur kanak a expliqué qu’il travaillerait en premier lieu sur une défense resserrée afin d’éviter d’encaisser trop de buts.

L’idée est louable mais déjà tentée par ses prédécesseurs Christian Gourcuff et Raymond Domenech. Sans succès. Pour ce faire, Kombouaré entend peut-être tout simplement rebattre les cartes dans le vestiaire des Canaris en y incorporant notamment plus de jeunes. Selon le twittos Blasinho, Mendy, Merlin, Manvelyan, Yepie Yepie, Sylla, Moustache, Husejnovic et Olmos étaient ainsi présents au premier entraînement du nouveau coach du FC Nantes ce jeudi.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU FC NANTES

Blas peut vraiment s'inquiéter avec Kombouaré

Cela ne veut évidemment pas dire qu’il les fera jouer dès ce week-end mais une revue des troupes a donc déjà eu lieu. Marcus Coco et Ludovic Blas peuvent-ils s’inquiéter, eux qui ont connu quelques difficultés avec Kombouaré à Guingamp ? « Je retrouve des joueurs du FC Nantes. Des garçons aussi qui ont une autre expérience avec des matches de Ligue 1 en plus. Je mets mes joueurs sur le même pied d’égalité. Ils sont trente dans le vestiaire, je vais faire leur connaissance. Après, on se mettra rapidement au boulot », s’est agacé l’intéressé hier sur le sujet. L’Équipe confirme pourtant que la collaboration avec Blas avait produit quelques étincelles et qu’il devrait être menacé pour la suite. « Sorti à la mi-temps mercredi, il peut légitimement s’inquiéter pour son temps de jeu », peut-on ainsi lire dans le quotidien sportif.